Benoit Poiraudeau, membre d’Alma en transition, a annoncé des activités réparties sur 10 jours.

1re édition de la Semaine pour notre environnement futur

La mobilisation mondiale pour le climat du 27 septembre ne sera pas l’unique occasion pour les Saguenéens et les Jeannois de s’impliquer. Le mouvement Alma en transition présentera une trentaine d’activités gratuites, du 18 au 28 septembre, dans le cadre de la Semaine pour notre environnement futur.

Le nettoyage des rues, la plantation d’arbres et de végétaux nourriciers ainsi que plusieurs ateliers, conférences et même un café philosophie figurent parmi les activités proposées. La plupart des événements se dérouleront dans le secteur d’Alma.

Le regroupement de la trentaine d’activités sous une semaine thématique est une première pour le mouvement citoyen qu’est Alma en transition.

« L’objectif, c’est d’essayer d’aller dans le concret, d’obtenir plus de retombées qu’une marche. C’est aussi d’éviter d’être pessimistes, de dire que tout va mal, mais de plutôt souligner les choses qui sont plus optimistes. Les gens ont envie d’avoir plus de constance », explique un membre du groupe, Benoit Poiraudeau. Celui-ci mentionne que beaucoup d’actions sont faites dans le milieu, mais qu’elles sont souvent inconnues.

Des activités déjà planifiées par d’autres organisations ont été ajoutées à la programmation du mouvement citoyen.

Le groupe engagé espère ainsi « réfléchir au monde qu’il souhaite laisser aux générations futures en posant des actions en faveur de l’environnement ».

M. Poiraudeau rappelle que les changements climatiques ne sont pas les seuls problèmes de la planète. Il est important, selon lui, d’avoir une vue d’ensemble de toutes les problématiques qui sont généralement interreliées.

La Semaine pour notre environnement futur comprendra également la plantation de la première microforêt d’Alma. L’activité prévue le 24 septembre aura lieu à l’intersection du boulevard Saint-Luc et du chemin des Aulnaies. Les participants sont invités à y apporter des outils ainsi que des arbres.

Par ailleurs, la Marche pour le climat résonnera à plusieurs endroits dans la région. Un service de covoiturage est organisé, le 26 septembre, afin de permettre aux personnes intéressées de participer à l’événement montréalais. Une diffusion des manifestations pour le climat sera faite, le 27 septembre, au Collège d’Alma. Ce sera également l’occasion d’assister à des ateliers de cyberactivisme. Par ailleurs, des marches pour le climat sont prévues à 10h45 aux Plaines Vertes d’Alma ainsi qu’à 14h15 à l’École secondaire Curé-Hébert d’Hébertville.

La liste complète des activités de la Semaine pour notre environnement futur est disponible via le groupe Facebook d’Alma en transition. Certains rendez-vous nécessitent une inscription obligatoire.