Jacob St-Hilaire, qui a dit au revoir à ses longs cheveux, a amassé 450$. Fier de sa participation, il compte bien recruter ses amis pour la prochaine année.

1700 $ pour la fondation Sur la pointe des pieds

Une douzaine d’étudiants du Pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma sont passés sous les tondeuses à cheveux, jeudi midi, pour une bonne cause. Grâce à eux, 1700 $ ont été amassés pour la fondation Sur la pointe des pieds.

La cafétéria de l’école secondaire était pleine à craquer devant ces jeunes audacieux qui participaient à une activité similaire au Rase-o-thon Marie-Hélène Côté de Saint-Bruno. L’équipe de baseball de l’école secondaire était bien représentée alors que quatre de ses membres se retrouvaient sur la scène.

Maélie Turcotte, l’une des deux filles du groupe, n’avait aucun problème à laisser tomber ses cheveux au profit de la cause. L’adolescente de 13 ans était appuyée par ses amies qui scandaient son nom durant l’événement.

L’activité prenait tout son sens pour l’enseignante en éthique et culture religieuse, Guylaine Lachance. « Je participe chaque année au rase-o-thon de Saint-Bruno. Je me suis fait raser en 2005. J’ai une élève qui est décédée et cela m’a beaucoup touchée. Depuis, je tente de convaincre les jeunes afin qu’ils puissent vivre l’expérience. Je disais, si cinq jeunes se font raser, je teindrai mes cheveux roses. Je disais cela pour les faire rire », explique celle qui verra, enfin, sa chevelure blanche être colorée.

Madame Lachance espère que l’événement permettra d’amener des étudiants à participer au rase-o-thon de Saint-Bruno. L’an prochain, l’enseignante compte également joindre des équipes sportives du Pavillon Wilbrod-Dufour à son projet de cœur. L’activité est une réussite pour celle qui connaît bien la famille de Marie-Hélène Côté et qui supporte la raison d’être de la fondation. Les coupes ont été réalisées par des étudiantes en coiffure du CFP d’Alma. Les coiffeuses en devenir n’ont pas hésité à sauter dans l’aventure.