Le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert et le ministre du Patrimoine et du Multiculturalise, Pablo Rodriguez, ont visité, vendredi, l’Odyssée des Bâtisseurs, à Alma.

170 000$ pour les musées

De passage au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez, a rappelé le soutien du gouvernement libéral à l’endroit de plusieurs institutions muséales de la région. Une aide financière de plus de 170 000 $ provenant du Programme d’aide aux musées de Patrimoine canadien leur sera versée en 2019-2020.

Pablo Rodriguez a profité de sa visite à l’Odyssée des Bâtisseurs d’Alma, qui se déroulait en compagnie du député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, pour marteler l’importance de la culture. « Pour nous, la culture, c’est au coeur de tout. C’est qui on est et comment on raconte nos histoires à notre façon. C’est pour ça qu’on a investi dans Téléfilm, dans le Conseil des arts, dans l’Office national du film du Canada, dans les festivals et dans la musique. Pourquoi on le fait ? Parce que c’est notre identité et que c’est fondamental », a mentionné le ministre.

Un peu plus de 92 000 $ ont été octroyés à la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean afin de soutenir la création de l’exposition Territoires d’identité : les villes de compagnie au Canada présentée à l’Odyssée des Bâtisseurs. La somme a également permis d’accueillir l’exposition itinérante Têtes d’affiches. « On est très contents de pouvoir donner un petit coup de pouce, un peu plus de 90 000 $ pour des expositions. Étant donné que ce qu’ils font est complètement génial, on est là pour leur donner un coup de main », a-t-il ajouté.

Le Musée du Fjord a pour sa part obtenu 37 739 $ pour la conception et la mise en tournée de l’exposition Comme un poisson dans l’eau et une somme de 15 000 $ pour accueillir l’exposition Gemmes, ou pas ? . La corporation du Musée Saguenay–Lac-Saint-Jean et du site de La Pulperie ont obtenu 15 000 $ pour l’accueil de l’exposition Fragments d’humanité. Archéologie du Québec, alors que le Musée Louis-Hémon a reçu 12 535 $ pour accueillir l’exposition Clémence. De la factrie au musée.