150 131$ pour des projets de quad dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean bénéficiera de 150 131 $ des 635 886 $ octroyés dans le cadre d’un programme d’aide financière aux véhicules hors route. Vingt nouveaux projets ont été approuvés à travers la province en 2018-2019 dont quatre dans la région.

La Fondation de la faune du Québec a approuvé la réalisation de vingt nouveaux projets dans le cadre du Programme d’aide financière aux véhicules hors route (volet II – protection de la faune et des habitats fauniques) du ministère des Transports. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a droit à près du quart de l’enveloppe pour la concrétisation de quatre projets sur son territoire. 

Le Club quad du Fjord obtient le plus important montant des 20 acceptés, soit une somme de 82 131 $. L’argent servira à la caractérisation écologique du futur sentier de quad Trans-Québec 70 qui reliera le sentier provincial en provenance de la Réserve faunique des Laurentides aux services d’hébergement, de restauration et d’essence de cinq municipalités du Bas-Saguenay. Le projet permettra de limiter les impacts du sentier sur la faune. 

Le Club quad du Fjord recevra également une enveloppe de 15 000 $ pour faire de même dans le secteur Laterrière-Jonquière. 

Le Club quad Saguenay mettra quant à lui la main sur une enveloppe de 43 000 $ pour la caractérisation écologique et les recommandations pour atténuer les retombées sur l’environnement des sentiers quads. Les travaux recommandés permettront de réparer les sentiers de façon permanente en respectant les normes pour une meilleure surface de roulement et la diminution de la récurrence des travaux annuels. 

Finalement, l’Association sportive Mars-Moulin/Zec Mars-Moulin recevra 10 000 $ afin de procéder à la réfection et l’amélioration de trois sections de chemins de la zec Mars-Moulin (chemin principal, sentier Trans-Québec 50 et sentier VHR régional 665). Les travaux visent à limiter l’apport de sédiments dans les cours d’eau en plus d’améliorer la sécurité des usagers. 

Le programme d’Aide financière vise à réduire les impacts de la circulation des VHR sur les habitats fauniques, tout en conscientisant les utilisateurs à une pratique plus responsable de leurs activités.

« Le programme répond à un véritable besoin en matière de protection de la faune et des habitats fauniques, car les utilisateurs de véhicules hors route circulent partout sur le territoire québécois. Loin de nous sentir brimés par les projets que nous finançons, nous observons de plus en plus de collaboration entre des organismes de protection de milieux naturels et des clubs de quads ou de motoneiges pour réaliser les projets », affirme Annie Lebel, coordonnatrice de projets à la Fondation de la faune du Québec.