Parmi les 19 MRC les plus peuplées du Québec, soit celles comptant 100 000 habitants et plus, seule celle de Saguenay devrait voir sa population décroître d’ici 2041.

15 000 habitants de moins au Saguenay–Lac-Saint-Jean d’ici 2041

D’ici 2041, toutes les MRC du Saguenay–Lac-Saint-Jean, à l’exception de celle du Fjord-du-Saguenay, perdront des habitants. C’est dans les MRC de Maria-Chapdelaine et du Domaine-du-Roy que les baisses seront les plus marquées, soit respectivement de 11,7 % et 11,5 %. Et parmi les 19 MRC les plus peuplées du Québec, soit celles comptant 100 000 habitants et plus, seule celle de Saguenay devrait voir sa population décroître d’ici 2041.

L’Institut de la statistique du Québec a publié ses prévisions démographiques cette semaine.

En 2041, si les tendances récentes se maintiennent, la population sera supérieure à ce qu’elle était en 2016 dans 64 des 104 MRC du Québec, tandis qu’elle aura diminué dans les 40 autres. Quatre MRC sur cinq du Saguenay–Lac-Saint-Jean devraient subir des baisses.

Pour ce qui est des MRC du Saguenay et de Lac-Saint-Jean-Est, on parle d’une diminution de 4,7 % et 5,3 %. Seule la MRC du Fjord-du-Saguenay devrait connaître une hausse de sa démographie. En effet, on envisage que la MRC accueillera 700 nouveaux habitants, ce qui correspond à une hausse de 3 %.

À l’échelle régionale, la population du Saguenay–Lac-Saint-Jean devrait diminuer de 5,6 %, passant de 277 100 habitants à 261 600.

Des gagnants et des perdants

La seule MRC comptant plus d’un million d’habitants, soit Montréal, devrait connaître une progression de plus de 18 %.

Si les tendances récentes se poursuivent, sept MRC verront leur population décroître de plus de 15 % d’ici 2041. Les deux MRC qui connaîtront les variations de population négatives les plus prononcées sont situées sur la Côte-Nord : il s’agit du Golfe-du-Saint-Laurent (–24 %) et de La Haute-Côte-Nord (–21 %). Les autres MRC de ce groupe sont La Matapédia, Témiscouata et La Matanie (Bas-Saint-Laurent), Manicouagan (Côte-Nord) et La Haute-Gaspésie (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine).

Âge moyen

L’âge moyen de la population du Québec passera de 41,9 ans en 2016 à 45,7 ans en 2041. Dans toutes les MRC, l’âge moyen en 2041 sera plus élevé qu’en 2016, sauf à Caniapiscau (Côte-Nord) et à L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale), où il devrait demeurer à peu près stable.