Quelque 14 000 personnes ont visité la 37e édition du Salon Expo Nature, soit 2000 de moins que l’an dernier.

14 000 visiteurs à Expo Nature

La 37e édition du Salon Expo Nature a attiré environ 14 000 visiteurs au pavillon sportif de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) , soit environ 2000 visiteurs de moins que l’an dernier. Une situation que le promoteur, Robert Ferland, attribue principalement à la tempête de neige qui a rendu les conditions routières difficiles à la fin de la semaine dernière.

« Au moins, les exposants m’ont dit qu’ils avaient tout de même fait plusieurs belles ventes et que ça ne les avait pas affectés. C’est ce qui est important pour moi. Les exposants avaient plus de temps pour parler avec les gens », a-t-il expliqué, dimanche, en rappelant que lorsqu’il a repris les rênes de l’événement, il y a plusieurs années, le Salon Expo Nature attirait quelque 9000 visiteurs.

La tempête de neige de mercredi et les mauvaises conditions routières jeudi et vendredi ont affecté l’achalandage des deux premières journées de l’événement. La tenue d’autres événements en fin de semaine, tels que le Salon auto-moto Saguenay, au Montagnais, à Chicoutimi, et le rassemblement Jambon-creton au Relais La Chapelle, sur les monts Valin, ont aussi eu un impact sur l’achalandage, croit-il.

Quelque 170 exposants proposaient sur place différents produits aux amateurs de plein air, de chasse et de pêche, tels que bateaux, VTT, motos, véhicules récréatifs, équipements de chasse et pêche, etc.

Robert Ferland, promoteur du Salon Expo Nature.

La présence des mascottes de la populaire émission La Pat’Patrouille et de la jeune entreprise la Fauconnerie du Royaume ont été deux succès de la 37e édition, a identifié le promoteur. La présence d’un exposant proposant des armes à feu a aussi été appréciée des chasseurs. « Souvent, les exposants ne veulent pas en apporter, car s’il y a des marques ou si elles sont abîmées lors de manipulations, ça leur coûte cher à réparer », a expliqué M. Ferland.

Robert Ferland prépare d’ailleurs sa relève. Son fils, Jean-Philippe, est appelé à s’impliquer de plus en plus dans l’organisation de l’événement. Il compte d’ailleurs développer la section plein air en vue de la prochaine édition du Salon Expo Nature.

La possibilité de regrouper les exposants sous différents thèmes, comme les équipements à moteur, la chasse ou la pêche est aussi étudiée, au lieu qu’ils soient dispersés à différents endroits du salon.