13,6M$ en indemnités pour les entreprises agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Un total de 549 entreprises agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean ayant subi des pertes en 2018 ont reçu des sommes totalisant plus de 13,6M$ en indemnités. Plus de 9,4M$ ont été versés pour le foin et les pâturages et près de 2,7M$ pour les pommes de terre.

La Financière agricole du Québec a dressé le bilan de l’assurance récolte 2018. Le portrait de la saison de végétation et des interventions du Programme d’assurance récolte a été dressé. 

En 2018, 763 entreprises agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean étaient assurées pour des valeurs représentant 87,4M$. Du nombre, 549 ont été indemnisées en raison de pertes. 

« La Financière agricole joue un rôle important quant à la pérennité des entreprises agricoles. Grâce à l’intervention du Programme d’assurance récolte, les agriculteurs de notre région peuvent protéger leurs productions», affirme Yves Lefebvre, directeur régional de la Financière agricole. 

L’hiver 2018 a été marqué par un gel hivernal qui a affecté quelques bleuetières et champs de foin surtout au Lac-Saint-Jean. 

Au printemps, plus précisément en mai et juin, de mauvaises conditions de croissance ont été observées pour les cultures en général en raison du manque de chaleur et de pluie. 

La saison estivale a débuté avec une période de sécheresse. Aucune précipitation n’a été enregistrée entre le 19 juin et le 1er juillet. Une canicule a ensuite suivi, ce qui a affecté le rendement de la première fauche de foin et retardé la croissance des cultures de fourrages, des céréales, de pommes de terre et des bleuets.

Le temps plutôt sec a rendu l’automne propice à la récolte, mais les pluies fréquentes et abondantes ont compliqué les choses en septembre et en octobre. 

Des gels hâtifs en septembre ont également retardé la récolte et affecté la qualité des pommes de terre. La neige hâtive de la fin octobre n’a cependant pas empêché la récolte des derniers champs de soya et de maïs-grain. 

Bilan provincial 

Au Québec, 11 222 entreprises agricoles sont assurées. En 2018, près de 100M$ ont été versés aux 5 944 entreprises ayant subi des pertes indemnisables, ce qui représente le montant le plus important depuis 2009, année où 119M$ avaient été versés. 

« Ce bilan présente un portrait de l’état des cultures au Québec et des impacts climatiques sur celles-ci. Dans un contexte où les conditions peuvent se montrer défavorables, La Financière agricole procure une stabilité aux entreprises agricoles avec les différents outils de gestion des risques qu’elle met à leur disposition», explique Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec.

Des 100M$ distribués en 2018, près de 60M$ ont été versés pour le foin et les pâturages, 16,3M$ pour l’acériculture et 5,8M$ pour les cultures maraîchères.