Alexandre Danieli, conseiller secteur touristique, discute de la stratégie avec Annie Bouchard et Valérie Lefebvre de la Fromagerie Bouchard Artisan Bio.

1,3 M $ pour le tourisme pour la MRC du Domaine-du-Roy

La MRC du Domaine-du-Roy investira 265 000 $ par an au cours des cinq prochaines années pour devenir la destination touristique familiale par excellence au Québec. Sa stratégie de développement touristique prévoit que le nombre de visiteurs annuels passera de 276 000 à 353 000, alors que les dépenses directes passeront de 64 à 95 millions de dollars par an.

« On veut définir la signature de la MRC comme destination et faisant ressortir l’ADN des gens d’ici, de ce qui nous définit », a expliqué Alexandre Danieli, conseiller en développement touristique pour la MRC du Domaine-du-Roy, après le dévoilement de la stratégie collective de développement touristique présentée à plus de 130 acteurs du tourisme de la région, mardi, au Château Roberval.

Cette stratégie est née de la concertation de 14 grosses entreprises touristiques sur le territoire qui travaillaient au sein du chantier Tourisme de la MRC. En faisant le diagnostic sur l’état des lieux, d’importants constats sont ressortis. « On retrouve quatre des neuf produits incontournables au Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la MRC, soit le Zoo sauvage de Saint-Félicien, le Village historique de Val-Jalbert, la Caverne du Trou de la Fée et la Véloroute des Bleuets », explique Alexandre Danieli. De plus, 55 % des nuitées faites au Lac-Saint-Jean se font dans la MRC et plus d’un million de dollars sont investis collectivement par les entreprises dans le marketing. « On a déjà les gros produits phares, dit-il. Si on met l’emphase sur tous les plus petits attraits qu’on connaît moins, le potentiel est énorme. »

Cinq ateliers touchant les axes stratégiques ont suscité la réflexion des acteurs du milieu touristique. 
 Crédit: MRC Domaine-du-Roy

Pour maximiser le potentiel touristique, la MRC devait reprendre le leadership et la première étape a été d’embaucher une ressource, Alexandre Danieli, un diplômé du baccalauréat en plein air à l’UQAC, l’an dernier. La stratégie met la table pour les autres étapes, pour que la MRC joue le rôle de catalyseur, grâce à des investissements de 1,3 million de dollars sur cinq ans, dont une partie provient des fonds tirés des barrages hydroélectriques communautaires. Ces sommes serviront de levier pour stimuler l’investissement et les projets touristiques, ajoute ce dernier.

Par exemple, la MRC souhaite développer six nouvelles activités phares sur le lac Saint-Jean en misant sur des petites entreprises ou organisations qui sont déjà sur place. « On sait que des kayaks dorment dans des entrepôts à différents endroits, donne-t-il en exemple. Si on offre de la formation, on pourrait relancer une activité manquante. » Des efforts seront aussi faits pour améliorer les accès au lac Saint-Jean.

Plus d’une centaine d’actions concrètes sont sur la table et ce sera maintenant aux cinq groupes de travail, qui comptent entre cinq et 10 participants, à les évaluer, à les peaufiner et à faire en sorte qu’ils se réalisent. Ces groupes travailleront sur cinq axes, soit l’accueil, l’expérience Lac, le Lac-Saint-Jean gourmand, l’expérience famille ainsi que le marketing et la communication.

Alexandre Danieli, conseiller secteur touristique, travaille de concert avec les entreprises touristiques du territoire pour la mise en place de la Stratégie collective de développement touristique. Crédit: MRC Domaine-du-Roy

Pour développer « LA » destination québécoise pour les familles, la MRC souhaite mettre à profit les entreprises et les citoyens. « On voudrait développer un réseau de ‘‘welcomers’’ à qui on pourrait poser des questions pour connaître quelles sont les plus belles pistes de vélo de montagne dans la région, par exemple », explique Alexandre Danieli.

Plusieurs acteurs qui n’œuvrent pas directement en lien avec le tourisme seront mis à profit, comme la Maison de la Famille Éveil-Naissance qui permettra de bonifier le Guide des bonnes pratiques pour accueillir les familles. De plus, la concertation permettra de mieux connaître les gens intéressés à visiter la région grâce à la mise en commun des données Web. Tout en développant son identité propre, la MRC du Domaine-du-Roy compte aussi travailler avec les autres MRC et partenaires touristiques, car les frontières ne comptent pas pour les touristes.