Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Guy Leblanc, président directeur général d’Investissement Québec - Courtoisie
Guy Leblanc, président directeur général d’Investissement Québec - Courtoisie

12,2 M$ pour des entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Six entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean se partageront une enveloppe de 12,2 millions de dollars. Investissement Québec en a fait l’annonce, jeudi matin, lors d’une conférence Web orchestrée par le Regroupement des chambres de commerce du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Ainsi, A3 Surfaces de Chicoutimi, Thermafix de Saint-Nazaire, Déliwok de Chicoutimi, les Industries T.L.T. de Sainte-Monique, la Fromagerie Médard de Saint-Gédéon, ainsi que la Fromagerie St-Laurent de Saint-Bruno recevront chacun une aide financière entre 1 et 3,2 millions de dollars. 

Ces contributions s’inscrivent dans la volonté d’Investissement Québec d’accélérer l’innovation technologique des entreprises québécoises pour améliorer leur compétitivité. Son président directeur général, Guy Leblanc, en fait d’ailleurs une des priorités de l’organisation, et prévoit que 2,4 milliards de dollars seront consacrés à ce créneau dans les prochaines années.

En s’adressant à la communauté d’affaires de la région, jeudi, M. Leblanc en a donc profité pour mettre l’accent sur l’importance de la transition vers l’automatisation. « Au Québec, 25 % des productions sont automatisées, alors qu’elles le sont à 50 % aux États-Unis et 75 % en Allemagne. L’automatisation est devenue une urgence, ce n’est plus quelque chose à réaliser seulement si nous en avons le temps. »

Trois autres objectifs font également partie des priorités de la relance économique pour Investissement Québec. La Société entend d’abord investir dans des projets structurants, en citant comme exemple l’électrification des transports, ou le développement des technologies vertes dans la filière aluminium. 

Investissement Québec souhaite aussi se concentrer à utiliser les partenaires pour créer un effet de levier pour l’économie, en plus de favoriser l’achat local. Certains secteurs seront d’ailleurs priorisés dans ce domaine, comme l’agroalimentaire. Selon Guy Leblanc, l’investissement annoncé cette semaine pour la troisième phase des Serres Toundra s’inscrit parfaitement dans cette perspective.