La Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean bénéficiera d'une mesure compensatoire en raison des retards pris dans la réalisation de son projet sur la 11e Chute de la rivière Mistassini.

11e chute: le tarif sera indexé

L'électricité qui sera produite à la minicentrale de la 11e chute, sur la rivière Mistassini, sera vendue à un tarif indexé pour contre-peser le retard provoqué par l'annulation du projet en 2013. Cette indexation se traduira en des revenus supplémentaires annuels de l'ordre de 200 000 $.
La Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean a été informée de cette mesure compensatoire à l'automne, affirme l'agent de liaison communautaire et responsable des communications, Alexandre Gauthier.
« Le gouvernement va indexer le tarif en fonction de l'arrêt du programme. Donc, quand on va entrer en production, en 2018, on va vendre au tarif indexé », a-t-il informé, lors d'un entretien téléphonique.
Le tarif de vente sera basé sur celui de 2010, soit 7,5 cents, en plus d'une indexation de 2 % par année. Cette mesure sera en vigueur pour l'ensemble de la durée du premier contrat.
Demande supérieure
Selon M. Gauthier, la demande formulée par le promoteur était supérieure.
« Ce n'est pas une compensation. On ne recevra pas de chèque. On demandait plus que ça. On voulait à la fois une indexation et une compensation. Le retard a engendré des frais importants. Les promoteurs ont notamment choisi de maintenir leur équipe de développement », a-t-il avancé.
La Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean est une société de développement de projets d'énergie renouvelable, qui regroupe le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean et les MRC du Domaine-du-Roy et de Maria-Chapdelaine.
Le projet consiste en l'aménagement d'une minicentrale hydroélectrique au fil de l'eau dans le secteur de la 11e chute de la rivière Mistassini. La capacité de production a été établie à 18,3 mégawatts. Les retombées économiques sont évaluées à quelque 108,4 M$ dans la région pendant la période de construction et à près de 40 M$ lors des 25 premières années d'exploitation.