Le vice-président de la SADC Lac-Saint-Jean Ouest, Claude Bérubé, le président de la SADC du Haut-Saguenay et représentant du Saguenay–Lac-Saint-Jean au conseil d’administration du Réseau des SADC et CAE, Germain Grenon, et le président de la SADC du Fjord, Éric Simard, entourent le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, qui a annoncé 11,2 M$ pour les SADC de la région.

11,2 M$ pour les SADC régionales

Les sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) du Saguenay–Lac-Saint-Jean se partageront une somme de 11,2 M$. Le montant s’inscrit dans une entente de cinq ans avec Développement économique Canada pour les régions du Québec.

L’annonce a été faite, mercredi, à Saint-Gédéon, par Richard Hébert, député de Lac-Saint-Jean et secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des Exportations.

« Les SADC et les Centres d’aide aux entreprises (CAE) font un travail extraordinaire et indispensable dans nos milieux pour assurer l’avenir de nos collectivités, plus particulièrement dans nos collectivités rurales. Avec la disparition des CLD, nos petites entreprises et nos entrepreneurs s’adressent aux SADC et aux CAE. On est très fiers de pouvoir compter sur des partenaires de qualité pour assurer la pérennité et la prospérité des entreprises d’ici », a mentionné M. Hébert.

Les SADC du Fjord, du Haut-Saguenay, Lac-Saint-Jean Ouest, Lac-Saint-Jean Est et Maria-Chapdelaine recevront 2 253 666$, sur cinq ans, afin de poursuivre leur mission.

Le président de la SADC du Haut-Saguenay et représentant du Saguenay–Lac-Saint-Jean au conseil d’administration du Réseau des SADC et CAE, Germain Grenon, rappelle que, depuis ses débuts, « la capitalisation a permis aux SADC et aux CAE d’investir plus de 91 M$ dans 2663 projets locaux, ce qui représente un taux de roulement de plus de huit fois les fonds initiaux du gouvernement ».

M. Grenon ajoute que les porte-feuilles des cinq SADQ comptaient 382 projets actifs, au 31 mars 2019, en plus des dossiers d’aide technique. Par ailleurs, les investissements de 9 M$, réalisés au cours des trois dernières années, ont généré des investissements totaux de 56 M$ au sein de l’économie locale.

La Microbrasserie du Lac-Saint-Jean, qui célébrera son 12e anniversaire en août, s’est tournée, pendant sa croissance, vers la SADC de son secteur. « La SADC Lac-Saint-Jean Est a toujours été là pour nous soutenir dans tous nos projets. Il y a toutes sortes de défis que l’on doit relever comme entrepreneur et on n’est pas toujours outillés. Quand on se demande quoi faire, quand on a besoin de plus de conseils, on s’adresse à notre SADC et souvent, on a une belle réponse positive. Ils vont nous aider à acquérir des connaissances et nous soutiennent dans nos projets de développement », a mentionné la copropriétaire de la microbrasserie, Annie Saint-Hilaire.

Le réseau québécois compte 57 SADC et 10 CAE, alors qu’il en existe 269 au Canada. Les ententes entre le gouvernement du Canada et les SADC et CAE québécoises représentent 169 M$ sur cinq ans. De ce montant, une nouvelle somme de 25 M $ est allouée au développement économique de l’ensemble des collectivités rurales.

« Ces milieux font face à des enjeux extrêmement importants. Ils doivent se diversifier de manière stratégique, ils doivent miser sur l’innovation et l’intégration des technologies pour être concurrentiels, ils doivent retenir et recruter du personnel dans un contexte de rareté de la main-d’oeuvre. C’est pourquoi l’appui au développement des collectivités rurales est une priorité de notre gouvernement. C’est là qu’entre en jeu les SADC et les CAE » a ajouté M. Hébert.