L’eau était encore présente, jeudi en fin d’avant-midi, dans certaines résidences. Il y avait aussi des dommages dans les rues de la ville.

107 mm de pluie en deux heures à Normandin

L’heure est au nettoyage dans plusieurs résidences de Normandin qui a reçu 107 mm de pluie en l’espace de deux heures, mercredi soir. Maintenant que l’eau s’est résorbée dans la municipalité du nord du Lac-Saint-Jean, le bilan fait état d’une centaine de résidences touchées.

Une centaine de maisons situées dans une quinzaine de rues ont subi des dommages causés, notamment, par le débordement du ruisseau du Village. Les fortes pluies sont également à l’origine de l’inondation des rues, de refoulements d’égouts en plus d’avoir détruit des ponceaux et des chemins.

Le maire Mario Fortin était en poste à l’hôtel de ville et dans les rues de la municipalité. Rencontré jeudi, il était sur place depuis mercredi 23h45.

Plusieurs citoyens nettoyaient leur résidence, jeudi, lors du passage du Quotidien. « On s’apprêtait à se coucher quand ma belle-mère m’a dit qu’il y avait de l’eau dans la chambre à bois. On voulait éviter que ça entre dans la maison. Même avec les pompes, on n’arrivait pas à contrôler. On avait 10 centimètres d’eau au sous-sol », raconte Cédrik Dion. Le jeune homme qui s’est promené dans les rues de la municipalité, dans la nuit de mercredi à jeudi, affirme que l’eau atteignait, par secteur, jusqu’à 60 centimètres.

La situation était tout aussi dramatique pour le voisinage. La propriétaire d’une résidence à plusieurs logements, Raymonde Marcil, se désolait de la situation. L’eau était encore présente sur le couvre-plancher d’un des appartements.

Deux fermes du Rang 8 Nord ont été isolées pendant plusieurs heures alors qu’une partie de la route a littéralement disparu.

Selon ce qu’il a été permis d’apprendre, le niveau de l’eau a grimpé jusqu’à 1,6 mètre dans un sous-sol, ce qui en fait probablement la résidence la plus touchée.

Deux fermes du Rang 8 Nord ont été isolées pendant plusieurs heures alors qu’une partie de la route a littéralement disparu. Les employés des travaux publics s’affairaient à réparer les ponceaux endommagés, jeudi en fin d’avant-midi.

Une centaine de personne ont assisté à la rencontre d’information organisée, jeudi après-midi, par la Ville de Roberval.

Rencontré à l’hôtel de ville, le maire Mario Fortin ne chômait pas alors qu’il était sur place depuis 23 h 45 mercredi. « On en est à constater les dégâts. La priorité, ce sont les sinistrés », explique-t-il. Celui qui est natif de Normandin n’a aucun souvenir de tels dommages causés par la pluie.

La Sécurité civile, le ministère des Transports et la Croix rouge ont apporté leur aide à la municipalité où tous les employés municipaux ont travaillé toute la nuit.

La météo capricieuse de mercredi soir a causé de nombreux dommages aux quatre coins du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Un bâtiment agricole de Péribonka a été soufflé par le vent.

Rencontre attendue
Jeudi après-midi, une centaine de citoyens se sont présentés au centre communautaire afin d’assister à une première rencontre d’information.

Des représentants de la Sûreté du Québec, de la Sécurité civile et du CIUSSS accompagnaient le maire Mario Fortin ainsi que la directrice générale et greffière de Normandin, Lyne Groleau. Une période de questions a également permis de calmer les inquiétudes des résidants.

Ils étaient nombreux à se raconter leur mésaventure. « Une rivière passait dans ma cour. L’eau entrait directement par les fenêtres du sous-sol », a laissé tomber un citoyen.

Une autre rencontre est prévue la semaine prochaine. Le programme général d’aide aux sinistrés sera présenté, lundi à 19 h 30, à la salle communautaire. Des rencontres individuelles se dérouleront mardi.

Une aide provenant du programme général d’aide financière aux sinistrés pourrait, dans certains cas, pallier ce qui n’est pas couvert par les assureurs privés.

Entre-temps, la Ville assure qu’elle restera en contact avec les sinistrés afin de les soutenir.