100 M$ supplémentaires sur cinq ans pour l’industrie forestière

Le député libéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, se réjouit de l’annonce faite par son collègue aux Finances, Bill Morneau, visant l’industrie forestière. Une somme supplémentaire de 100 M $ sur cinq ans a été prévue dans le cadre l’énoncé budgétaire dévoilé mercredi.

La mesure annoncée en page 84 de l’énoncé vise à accélérer le soutien à l’innovation en entreprise au Canada. Ottawa propose d’accorder 800 M $ de plus sur cinq ans au Fonds stratégique pour l’innovation, qui continuera d’appuyer des investissements dans tous les secteurs de l’économie.

De ce montant, 100 millions seront consacrés au secteur forestier. M. Hébert a mentionné que des consultations auront lieu dans les prochaines semaines avec l’industrie forestière pour déterminer quelles seraient les mesures les plus appropriées pour aider ce secteur.

L’argent accordé vise à appuyer la transformation et la commercialisation de processus novateurs et de produits issus des ressources forestières durables et considérables du Canada, lit-on dans l’énoncé budgétaire.

Le député a mentionné que cette nouvelle mesure s’ajoute aux mesures annoncées l’an dernier et démontre que le gouvernement est à l’écoute de l’industrie.

Près de 210 000 travailleurs de partout au Canada dépendent directement du secteur forestier pour occuper un emploi de qualité et assurer une prospérité à long terme.

Du côté du Conseil de l’industrie forestière du Québec, le directeur général, Denis Lebel, a accueilli favorablement les mesures visant à faire passer le taux d’imposition moyen sur les nouveaux investissements de 17 % à 13,8 %.

Il en va de même pour l’amortissement immédiat du coût total de la machinerie et du matériel de fabrication servant à la production d’énergie propre.