Des milliers de personnes ont souligné le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale dimanche. Une cérémonie était organisée à la base militaire de Bagotville.

100 ans de l'Armistice : la région se souvient

Des milliers de personnes ont souligné dimanche le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale aux quatre coins du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le 11 novembre 1918, l’Allemagne signait un traité d’armistice avec les forces alliées à Paris, mettant un terme à un conflit qui aura duré quatre ans. Avec le temps, la date symbolique est devenue le jour du Souvenir, qui rend depuis hommage à tous les soldats morts au combat lors des conflits subséquents.

Dimanche, plus de 1000 personnes – autant civiles que militaires – se sont réunies au hangar 7 de la base militaire de Bagotville pour se rappeler des sacrifices que des milliers de Canadiens ont faits pour protéger le pays au cours des grands conflits qui ont marqué le 20e siècle jusqu’à nos jours. 

« Ce jour n’est pas un monument à la guerre, mais un symbole de l’idéal que nous souhaitons tous. Survivre est parfois sa propre malédiction, mais les vétérans qui sont encore parmi nous parlent d’un même message. Un message qu’il est parfois si facile d’oublier dans un pays qui ne connaît le conflit qu’à travers les images de lointaines contrées », a déclaré la lieutenant-colonel Annie Malouin, commandante adjointe de la 3e Escadre de Bagotville.

Des militaires du Régiment du Saguenay et du NCSM Champlain de la Réserve navale faisaient aussi partie des commémorations.

Des milliers de personnes ont souligné le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale dimanche. Une cérémonie était organisée à la base militaire de Bagotville.

Dignitaires 

Parmi les dignitaires présents, le député de Chicoutimi–Le Fjord et porte-parole adjoint à la Défense dans le cabinet fantôme du Parti conservateur du Canada, Richard Martel, a rappelé l’importance de se souvenir des accomplissements de nos soldats au fil du temps. 

« J’en suis encore plus conscient depuis que je suis député fédéral. Reste que quand j’étais à l’école, pendant mes cours d’histoire, les dates qu’on retenait tout le temps, c’était 1914-1918 et 1939-1945. [Dimanche], ça fait 100 ans. Ça me fait toujours un frisson de penser à ces gens qui sont partis, quittant leur famille pour s’en aller on ne sait pas trop où... Quand on parle de valeureux combattants, c’est ça du courage », a estimé Richard Martel, qui participait à sa première cérémonie du jour du Souvenir à titre d’élu.

La mairesse Josée Néron a également tenu à souligner l’importance sociale des militaires de Bagotville à Saguenay et dans la région. 

« C’est une occasion qui nous est donnée de rendre hommage à ces gens-là. C’est une communauté qui vit en symbiose avec notre ville. Ce sont des gens qu’on croise tous les jours et c’est une excellente occasion pour la population de se rapprocher de cette communauté qui continue encore aujourd’hui de sauver des vies », a indiqué Mme Néron.

La ministre des Affaires municipales et ministre responsable du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, ainsi que le député de Dubuc, François Tremblay, étaient également de la partie, dimanche matin. 

La député Karine Trudel a participé au jour du Souvenir à Arvida.

Alma et Arvida

Deux autres cérémonies se tenaient simultanément dimanche matin. Un défilé était organisé à Arvida devant le quartier général du Service de police de Saguenay, au carré Davis. Quelques centaines de personnes ont pris part aux cérémonies.

« C’est une année particulière et c’est pour cette raison qu’on a fait quelque chose d’assez grandiose dans la région », a expliqué Steeve Brown, président de la légion canadienne 209. Les députés Karine Trudel et Sylvain Gaudreault ont aussi participé aux activités à Arvida. 

Du côté d’Alma, une cérémonie similaire s’est tenue dans le quartier Riverbend aux pieds du cénotaphe de la rue McNaughton. 

La parade était composée de militaires provenant de la 2e Escadre, de membres de la Légion royale canadienne 276 ainsi que des cadets d’Alma. Parmi les dignitaires présents, notons la présence du maire d’Alma Marc Asselin, du député de Lac-Saint-Jean Eric Girard et du commandant de la 2e Escadre, le colonel Luc Guillette.

À Arvida, la température froide a mis les participants du défilé commémoratif à l'épreuve.
À Alma, l’Armistice a été souligné devant le cénotaphe McNaughton dans le quartier Riverbend.