10 000$ en produits locaux pour l’aide alimentaire dans Dubuc

Une somme de 10 000 $ sera investie dans l’achat de produits alimentaires locaux afin d’approvisionner les organismes communautaires du comté Dubuc.

Le député François Tremblay s’associe à la Table agroalimentaire dans un projet d’aide alimentaire qui favorisera l’approvisionnent auprès des entreprises locales afin de subvenir aux besoins des citoyens de son comté. Il investit la somme de 10 000 $ reliée à la crise de la COVID-19 dans le projet qui se veut complémentaire à l’offre déjà en place en permettant de soutenir les organismes qui font de l’aide alimentaire, tout en investissant dans les entreprises agroalimentaires régionales.

Le projet a été élaboré par la Table agroalimentaire après une approche du député.

«Les prochains impacts de la crise actuelle sont à prévoir. Nous avons donc élaboré un projet flexible, en collaboration avec certaines entreprises agroalimentaires de la région et les organismes communautaires du comté de Dubuc afin de couvrir une deuxième vague présumée de demandes», explique Nancy Ouellet, directrice générale de la Table agroalimentaire.

Un système de bons d’achat échangeables chez les entreprises régionales membres de la Table agroalimentaire sera mis en place dès la semaine prochaine. Les organismes communautaires du comté pourront échanger les coupons directement chez les entreprises participantes. Les bons seront également accessibles aux cuisines collectives du secteur.

Le député estime que ces nouveaux liens entre les organismes et les entreprises participantes permettront la mise en place de partenariats profitables à long terme.

«Sur le terrain, je perçois des organismes efficaces qui s’adaptent et qui assurent un service de proximité stable. Ici, nous devions capitaliser et mettre à contribution cet acteur phare que représente la Table agroalimentaire en région. Le contexte actuel doit stimuler l’innovation et assurer de mettre en lumière toute cette force qui émerge de nos producteurs locaux. Nous avons cette responsabilité collective de promouvoir, mais surtout de reconnaître les retombées structurantes de l’achat local. Une approche fondamentalement solidaire et un gage de qualité. Ce projet est exportable. Je tiens à saluer la vision de notre Table agroalimentaire et son équipe», souligne le député François Tremblay dans un communiqué.

Le projet se matérialisera en deux phases. Les bons permettront d’abord de compléter les aides actuelles et de bonifier l’offre. Des ajustements pourront ensuite être apportés au projet au besoin grâce à une évaluation de l’utilisation et de l’impact sur les milieux.