La présidente de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Roxanne Thibeault, le maire d’Alma, Marc Asselin, et la présidente du Conseil régional de l’environnement et du développement durable du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Monique Laberge, posent devant le plan des projets intégrés.

1 M $ pour des projets d’aménagement verts à Alma

Un investissement de 975 000 $ est à l’origine de plusieurs projets d’aménagement verts qui s’ancrent autour du centre Mario-Tremblay et du pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma. Près de 60 espaces de stationnement vert, quatre terrains de tennis et un jardin autochtone figurent parmi les ajouts qui se feront graduellement au cours des prochains mois.

Les différentes actions sont rendues possibles grâce à une collaboration entre la Ville d’Alma, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean et le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le dévoilement des projets s’est fait, mercredi, devant une trentaine de personnes, dont plusieurs citoyens fort impliqués.

Les projets d’aménagement verts s’articulent autour d’une philosophie de développement durable et dans l’objectif de favoriser de saines habitudes de vie. Les environs des Plaines vertes verront leur offre être bonifiée alors que des ajouts sont attendus jusqu’à l’automne 2020.

« La collaboration entre la Commission scolaire et la Ville existe depuis de nombreuses années. D’ailleurs, le centre Mario-Tremblay et le pavillon Wilbrod-Dufour ont été conçus mitoyens afin que les clientèles scolaires et civiles puissent se partager les plateaux, a rappelé le maire d’Alma, Marc Asselin. Par ailleurs, depuis la tenue des Jeux du Québec en 2017 et les améliorations apportées au centre Mario-Tremblay, notamment l’ajout du multisport, cette synergie s’est renforcée. Aujourd’hui, ces projets d’aménagement extérieurs sont en droite ligne avec cette vision de collaboration, d’amélioration des équipements et d’optimisation des clientèles. »

Les travaux amorcés plus tôt ce printemps ont permis la mise en place d’un réseau nourricier. « L’objectif est de mettre en réseau les écoles du quartier Saint-Jude en vue de réaliser des aménagements nourriciers accessibles aux élèves et à la population. Le verger collectif des Plaines vertes est le premier aménagement réalisé. Quelque 325 végétaux y ont été plantés avec l’aide de 350 élèves et enseignants », explique la présidente du CREDD du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Monique Laberge. L’organisme accompagne les citoyens dans la réalisation de leur initiative.

L’entretien de cet espace vert créé par et pour les citoyens sera la responsabilité de tout un chacun. Cela devrait se faire par du personnel et des citoyens. Le maire Asselin a profité de l’occasion pour rappeler l’importance de la participation citoyenne. D’autres aménagements similaires sont prévus au Collège d’Alma et à l’école Saint-Joseph cet automne.

Le projet Rêver notre cour d’école, qui est évalué à 75 000 $, s’inspire des recommandations des Labs-Écoles. L’initiative, dont l’échéancier est fixé à l’automne 2020, devrait « maximiser l’utilisation des Plaines vertes en été comme en hiver, par la pratique d’une diversité d’activités sportives et éducatives, tout en profitant d’aires de repos dans un environnement sécuritaire et animé ».

La création d’un jardin autochtone à proximité du pavillon Wilbrod-Dufour est également prévue. L’espace, qui comprendra notamment une roue de médecine, une classe ouverte, un espace de repos et des inukshuks, valorisera la culture autochtone. Une somme de 25 000 $ permettra sa réalisation à l’automne.

Des classes vertes, une tour d’escalade et un module de planche à roulettes mobile s’ajoutent. Les nouveautés seront accessibles autant à la clientèle civile que scolaire.

« C’est un partenariat qui assure un milieu de vie stimulant autant pour nos élèves jeunes et adultes que pour les citoyens de la Ville d’Alma. La collaboration est d’ailleurs l’une des valeurs que nous prônons à la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, et c’est exactement ce que nous faisons quand nous unissons nos forces avec des partenaires comme la Ville d’Alma et le CREDD, nous mettons à profit les expertises de chacun afin qu’elles bénéficient à nos élèves et à la population », a mentionné la présidente de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Roxanne Thibeault.

L’agrandissement du stationnement du centre Mario-Tremblay à proximité des bâtiments de la Commission scolaire près du boulevard Saint-Luc sera à l’origine de 58 nouveaux espaces de stationnement vert. Cette phase du projet comprendra également l’aménagement de quatre terrains de tennis estimé à 525 000 $.