Des citoyens de Laterrière s’étaient déguisés, principalement en clown, en guise de protestation.

« Vous riez de nous »

La séance du conseil municipal de Saguenay avait des airs de mascarade, lundi soir. Répondant à un appel lancé par le comité Laterrière, qui dénonce la hausse du compte de taxes des Laterrois sans que les services offerts suivent cette augmentation, quelques citoyens mécontents de l’administration Néron avaient coiffé une perruque de clown et enfilé un nez rouge en guise de protestation, tandis que d’autres sont sortis de leurs gonds durant la période de questions.

Il y avait plusieurs semaines qu’on n’avait pas vu des citoyens de Laterrière en grand nombre à une séance du conseil de Saguenay. Souvenons-nous qu’à l’hiver dernier, ils s’étaient déplacés en masse à quelques réunions, afin de dénoncer la hausse de leur compte de taxes. Le grand argentier de Saguenay, Michel Potvin, avait alors affirmé que des rencontres se tiendraient avec le comité, histoire d’étudier la situation. Mais voilà qu’une seule rencontre a eu lieu, ce qui est loin de satisfaire les citoyens, qui ont fait valoir leur mécontentement, lundi soir.

La citoyenne Mélanie Boucher a demandé au responsable des finances de la Ville, Michel Potvin, de quitter son poste.

« Nous nous sentons comme si vous aviez ri de nous », a affirmé Virginie Hallahan Pilotte, une résidante de Laterrière.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a promis que le comité aurait des réponses d’ici le 15 novembre.

Interventions musclées

La période de questions a été le théâtre de plusieurs interventions musclées, lundi soir. La citoyenne Mélanie Boucher est notamment sortie de ses gonds concernant le dossier du stade de soccer intérieur. La résidante de Jonquière a tout simplement demandé au responsable des finances de la Ville, Michel Potvin, de quitter son poste.

Le ton a monté lorsque la mairesse a voulu répondre à sa demande. « Votre réponse ne m’intéresse pas ! Je veux que M. Potvin réponde », a dit Mélanie Boucher, qui a finalement quitté le micro sans attendre les explications de la mairesse.

+

UNE RENCONTRE AVEC LA MAIRESSE

(Patricia Rainville) — La mairesse de Saguenay, Josée Néron, rencontrera des membres d’organismes œuvrant auprès des personnes handicapées, mercredi. 

Le conseiller du secteur de La Baie, Raynald Simard, a interpellé la mairesse au sujet des coupes que le service de transport adapté de la Société de transport du Saguenay (STS) a subies il y a déjà quelques semaines. Il a notamment parlé de son inquiétude quant à la survie de l’organisme baieriverain IntégrAction, qui œuvre auprès des gens atteints d’un handicap physique ou intellectuel. Selon Raynald Simard, la clientèle de l’organisme communautaire est passée de 30 personnes à cinq, au cours des dernières semaines, puisque les bénéficiaires ne peuvent plus se rendre aux activités, faute de transport. 

La mairesse Josée Néron a affirmé être très sensible aux problèmes que rencontrent actuellement les usagers du transport adapté et elle a assuré avoir le dossier à l’œil. D’ailleurs, une rencontre est prévue mercredi à ce sujet avec trois organismes communautaires.

Marionnette

Par ailleurs, la mairesse a fait le point sur sa présence à Charleville-Mézières, où elle s’est rendue pour représenter la municipalité lors du Festival mondial de la marionnette, qui avait lieu du 20 au 29 septembre. 

Mme Néron avait fait une pause de ses vacances en Europe pour aller assister à des activités du festival, auxquelles elle était accompagnée du directeur du Festival international des arts de la marionnette de Saguenay, Dany Lefrançois. Rappelons que sa présence là-bas a été quelque peu décriée, notamment par des animateurs de radio. 

La mairesse a tenu à affirmer que les missions culturelles de la Ville étaient tout aussi importantes que les missions économiques et que sa présence, de même que celle de M. Lefrançois, avait permis de convaincre une délégation du festival mondial de venir à l’événement jonquiérois, qui a lieu tous les deux ans.