La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morisette, s’est dite surprise par les allégations rapportées par Le Quotidien mercredi.
La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morisette, s’est dite surprise par les allégations rapportées par Le Quotidien mercredi.

« Une bombe » dans la municipalité de Saint-David-de-Falardeau

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La sortie d’ex-employées du Zoo de Falardeau a eu « l’effet d’une bombe » dans la municipalité de quelque 2600 âmes. La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morisette, s’est dite surprise par les allégations sur l’attrait vedette de l’endroit.

« C’est dramatique. C’est un de nos fleurons. Je ne m’y attendais pas du tout. Maintenant, avant de se prononcer davantage, on va laisser l’enquête suivre son cours », a exprimé la mairesse.

« Dans une petite municipalité comme la nôtre, ça touche tout le monde. Avec cet attrait, on était capables de garder le touriste une journée complète, avec la Distillerie du Fjord, notamment. »

Le développement touristique de Saint-David-de-Falardeau s’est accentué, au cours des dernières années. Le Zoo attire près de 100 000 visiteurs par année. Un projet de terrain de camping de 400 places est d’ailleurs dans les cartons. C’est le propriétaire du Zoo, Daniel Gagnon, qui en est le promoteur. Les terres municipales dans le secteur Chute-aux-Galets sont visées par ce projet.

Au moment d’écrire ces lignes, la mairesse n’avait toujours pas parlé à la direction du zoo. Le site touristique était ouvert au public, mercredi.