« Dans la continuité », estime Richard Martel

Le député conservateur de Chicoutimi–Le Fjord, Richard Martel, estime que le nouveau cabinet formé par le premier ministre Justin Trudeau s’inscrit dans la continuité du premier mandat et il entend laisser la chance aux ministres de faire leurs preuves dans le cadre du présent gouvernement minoritaire.

M. Martel n’a pas déchiré sa chemise en prenant connaissance des nominations annoncées à Rideau Hall. « Le premier ministre semblait faire preuve d’ouverture et avoir de bonnes intentions, lors des rencontres tenues avec les chefs d’opposition », a déclaré le député.

Il ajoute que tout le monde devra mettre de l’eau dans son vin afin de faire avancer les dossiers. Le critique de l’opposition en matière de Défense nationale lors de son premier mandat s’est dit toutefois surpris par le retour du ministre Sing Sajjan à son siège de la Défense nationale. Selon lui, le ministre Sajjan a connu quelques difficultés dans le dossier du remplacement des avions CF-18 et l’achat d’avions de chasse usagés de l’Australie.

Il a aussi mentionné être étonné du passage du ministre Seamus O’Reagan des Affaires autochtones aux Ressources naturelles.

Par ailleurs, le député de Chicoutimi–Le Fjord se montre ouvertement satisfait de la nomination de François-Philippe Champagne à la tête des Affaires étrangères. Selon lui, M. Champagne est quelqu’un d’accessible et d’abordable avec qui il pourra discuter de l’affaire André Gauthier, emprisonné aux Émirats arabes unis depuis trois ans.

Ce dernier a avoué avoir bien hâte de travailler dans un contexte de gouvernement minoritaire puisque de chaque côté de la Chambre des communes, les élus devront être vigilants et alertes lors du travail au sein des comités.