Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Actualités

Les infirmières du CIUSSS Sag-Lac en campagne dès mardi

La tension entre les professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le CIUSSS est montée d’un cran. Les infirmières commenceront à compter de mardi un nouveau moyen de pression, soit le port d’un chandail orange avec le slogan « J’TABOUTTE ».

Par voie de communiqué de presse, les professionnelles de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont fait état, lundi, des trop nombreuses rencontres disciplinaires, de la chasse aux sorcières chez celles qui sont en absence maladie, du climat de travail malsain, du temps supplémentaire obligatoire et de la gestion inhumaine des horaires.

Actualités

Festival des couleurs du fjord: records en vue

La deuxième édition du Festival des couleurs du fjord a été un véritable succès, selon son vice-président du C.A. et responsable des communications, Anicet Gagné. L’événement a connu un « achalandage inespéré », en plus d’être sur la voie de records de participation et de ventes.

Le Festival des couleurs du fjord en est à sa deuxième édition, mais regroupe plusieurs événements qui ne datent pas d’hier. Il regroupe le Symposium d’art contemporain de Rivière-Éternité, le Symposium des villages en couleurs de L’Anse-Saint-Jean et Petit-Saguenay ainsi que le Symposium de Saint-Félix-d’Otis.

Actualité

De passage à Roberval, Blanchet vante la campagne d’Alexis Brunelle-Duceppe

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet ne tarit pas d’éloge envers son candidat dans Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe. M. Blanchet était de passage au Château Roberval dimanche soir, pour un rassemblement avec des militants de son parti.

Il s’agit d’un premier passage pour le chef du Bloc dans la région depuis le déclenchement des élections. Il est seulement le deuxième chef à s’être déplacé dans la région après Andrew Scheer le 26 septembre dernier. Ce sont un peu plus de 50 militants qui se sont déplacés pour l’occasion.

Alexis Brunelle-Duceppe était heureux de voir son chef venir appuyer sa campagne et donner de l’énergie à son équipe à une semaine du jour de l’élection. Il a également parlé d’un lien étroit entre lui et son meneur. « On a une relation spéciale Yves-François et moi. Je l’ai aidé dans sa course à la chefferie et il m’avait dit si j’y vais, tu viens avec moi. »

Actualités

Le pilote des Snowbirds forcé de s'éjecter a eu son congé de l’hôpital

Dimanche après-midi, le capitaine Kevin Domon-Grenier, originaire de Saint-Raymond-de-Portneuf, a été forcé de s’éjecter de son avion, pendant la répétition du spectacle des Snowbirds, à Atlanta.

Selon l’Aviation royale canadienne (ARC), le pilote a pu atterrir au sol en parachute sans blessure. Il a obtenu son congé de l’hôpital, tard dimanche soir, poussé sur un fauteuil roulant par sa femme, la capitaine Sarah Dallaire. Originaire de Lévis, elle fait aussi partie des Snowbirds et est la numéro 2 de l’équipe. 

Quant à l’avion CT-114 Tutor de M. Domon-Grenier, il s’est écrasé dans une zone inhabitée au sud du site et personne n’a été blessé. Le capitaine Domon-Grenier, le numéro 5 des Snowbirds, occupe la position du second centre arrière de l’équipe de démonstration de l’ARC. 

Dimanche soir, le commandant du 431e Escadron de démonstration aérienne, le lieutenant-colonel Mike French, déclarait par voie de communiqué que les circonstances ayant mené à l’éjection étaient inconnues. Il a ajouté qu’il «est trop tôt pour savoir si les Snowbirds participeront à leur dernier spectacle aérien de la saison 2019, qui doit avoir lieu les 19 et 20 octobre à Houston, au Texas».  

Actualités

Un accueil festif pour le Queen Mary 2

C’était jour de fête au quai des croisières de La Baie, dimanche. Une journée spéciale avait été organisée pour accueillir les passagers du Queen Mary 2, en plus de célébrer la cinquième escale du navire. La troupe Québec Issime offrait gratuitement un spectacle extérieur, en après-midi.

Promotion Saguenay avait organisé cette journée bien spéciale, pour célébrer le cinquième passage du bateau au quai de la saison, mais pour également souligner que le navire était présent un jour de fin de semaine. La population, tout autant que les croisiéristes, était invitée à assister à un extrait du spectacle de Québec Issime, Si on chantait ensemble, présenté pour la première fois à Saguenay.

Actualités

Vos enfants mentent? C'est signe d'un bon développement

Les parents s’inquiètent souvent de voir leurs enfants raconter des mensonges.

Mais ces mensonges peuvent nous éclairer sur leur développement sociocognitif. Notre équipe du laboratoire du développement sociocognitif  de l’université de Brock, en Ontario, s’est penchée sur le mensonge dans divers contextes en tant qu’élément révélateur du développement cognitif des enfants ainsi que de leur exploration de la vie en société.

L’évolution du mensonge

Les psychologues du développement humain étudient le mensonge depuis des décennies. Ils ont décelé que les enfants commencent à raconter des mensonges vers l’âge de deux ans. Toutefois, ce n’est que vers leur quatrième année que la plupart des enfants vont commencer à mentir pour cacher leurs méfaits. La fréquence du mensonge se poursuit tout au long de l’enfance.

Et les mensonges ne s’arrêtent pas là. Evelyn Debey, professeure à l’Université de Ghent, en Belgique, et ses collègues ont interrogé des personnes de leur communauté âgées de six à 77 ans sur leur habitudes de mensonge au quotidien. Ils ont constaté avec intérêt que si toutes les classes d’âge mentaient, le mensonge s’inscrivait dans un schéma en forme de U inversé. Les mensonges devenaient de plus en plus fréquents durant l’enfance pour atteindre un sommet à l’adolescence, et diminuer (sans pour autant disparaître) durant les années de l’âge adulte.

Mais comment se développe cette aptitude au mensonge? Que se passe-t-il pendant les années préscolaires qui permet aux enfants de proférer leurs premiers mensonges?

La composante cognitive

Mentir peut sembler facile, mais mentir efficacement exige énormément d’aptitudes cognitives. Pour pouvoir dire un mensonge, l’enfant doit tout d’abord comprendre que d’autres peuvent avoir des croyances et connaissances différentes des siennes et que ces croyances peuvent être fausses.

C’est cette aptitude qui permet d’établir une corrélation avec une hausse des mensonges.

Quand l’enfant comprend qu’il peut inspirer une perception erronée en recourant au mensonge, il doit ensuite faire usage de sa capacité d’inhibition afin d’éviter de « lâcher le morceau », ainsi que de sa mémoire afin de se souvenir des vérités et mensonges qu’il a prononcés.

À titre d’exemple, la directrice de notre laboratoire, Angela Evans, et Kang Lee, professeur à l’Université de Toronto, ont observé le mensonge chez de jeunes enfants ainsi que leur développement cognitif. Ils en ont conclu que les enfants démontrant de meilleures aptitudes cognitives telles que l’inhibition et la mémoire étaient plus susceptibles de mentir. Ils ont également prouvé que ces aptitudes cognitives restent importantes afin de faire perdurer un mensonge durant toute l’adolescence.

Les motivations d’ordre social

Si les aptitudes au mensonge peuvent s’inspirer en partie par le progression des facultés cognitives, nos recherches suggèrent que le mensonge résulte fréquemment de facteurs sociaux.

Un de nos études démontre que les enfants âgés de trois à huit ans qui ont au moins un frère ou une sœur ont tendance à tricher davantage que ceux qui sont enfant unique. Le plus âgé des deux avait davantage tendance à mentir que le plus jeune.

Le fait d’avoir des frères ou sœurs avec qui jouer peut encourager et normaliser la tendance à mentir. L’aîné peut profiter de son ascendant pour manipuler le plus jeune dont les facultés cognitives sont moins avancées.

Étant donné que le mensonge s’inscrit dans la partie commune et normative de la socialisation de l’enfant, la présence de frères ou sœurs lui fournit simplement un environnement additionnel pour peaufiner sa capacité à mentir. Mais il ne faut pas oublier que la présence de frères et sœurs peut tout aussi bien renforcer un comportement prosocial et certaines aptitudes cognitives.

Faire l’éloge de la vérité

Quand les enfants commencent à mentir, le rôle des parents est de les former aux normes et attentes sociétales sur l’honnêteté. De nombreux parents se demandent si l’on dispose de stratégies afin d’encourager les enfants à dire la vérité. Les psychologues ont étudié cette question et ont trouvé plusieurs techniques.

L’une d’elles consiste à faire la lecture d’histoires morales, telles que Le garçon qui criait au loup afin de mettre l’accent sur l’importance de l’honnêteté.

Cependant, les chercheurs ont découvert que les histoires morales n’ont pas d’impact sur honnêteté. Par contre, les histoires qui font l’éloge de la vérité ont tendance à encourager l’honnêteté chez les enfants.

Une autre méthode simple consiste à leur faire promettre de dire la vérité. Cette méthode est particulièrement efficace chez les enfants à partir de cinq ans  et jusqu’à la fin de l’adolescence.

Mais que faire pour les jeunes enfants? L’une de nos études récentes demandant à des enfants de trois à quatre ans de se regarder dans un miroir pendant qu’on les questionne sur un méfait – ce qui les rend conscients d’eux-mêmes - a considérablement amélioré leur tendance à dire la vérité.

Le mensonge au-delà de l'enfance

Même si le mensonge débute jeune, on en sait peu sur les habitudes mensongères des adultes plus âgés.

Compte tenu du vieillissement de la population canadienne, c'est un domaine d'actualité qu'il serait nécessaire d'explorer. Nous comptons nous y atteler au cours des cinq ans à venir.

Nous allons mesurer la fréquence et le type des mensonges racontés par les adultes et la façon dont cette habitude évolue au fil des ans. Nous mesurerons également les liens du mensonge avec les facteurs cognitifs et sociaux des adultes plus âgés. Si, par exemple, les personnes âgées ont tendance à mentir sur leur état de santé, les chercheurs pourraient essayer de promouvoir une communication honnête en ce qui concerne leur santé.

Demeurez à l’affût pour découvrir ce que les psychologues en développement pourront nous apprendre sur l'évolution du mensonge durant la vie.

***

Ce texte est d'abord paru sur le site franco-canadien de The Conversation. Reproduite avec permission.

Actualités

Le NCSM Champlain ouvre ses portes

Le NCSM Champlain, ce bâtiment de la Réserve navale canadienne situé sur le boulevard du Saguenay, à Chicoutimi, a ouvert ses portes au public, samedi. Les membres des Forces armées canadiennes ont profité de cette occasion pour montrer l’étendue des pays visités par les membres de la marine dans la dernière année.

Devant une carte du monde sur laquelle on avait installé des punaises, chacune d’entre elles représentant un endroit visité par un membre de la marine, l’officier des opérations au NCSM Champlain, Samuel Blanchette, raconte une expérience qu'il a vécue en 2019.

Actualités

Salon du disque de Saguenay: le Noël des amateurs de vinyles

Les passionnés de vinyles faisaient la file avant l’ouverture des portes du Salon du disque de Saguenay, samedi, pour tenter de dénicher les perles rares de cet événement qui en est à sa cinquième édition et qui se tient dans le sous-sol de l’église Saint-Isidore, à Chicoutimi.

Les organisateurs du salon, Mélanie Villeneuve et Steve Dallaire, compare cette journée à Noël. On y retrouve plus de 25 000 disques, en une occasion.

Actualités

CS du Lac-Saint-Jean: quand le numérique rencontre l’enseignement

Les drones, la réalité virtuelle et les imprimantes 3D sont quelques-unes des technologies qui ont rencontré l’univers de l’éducation, vendredi, à Alma.

La Commission scolaire du Lac-Saint-Jean y tenait le premier Grand rassemblement numérique, une initiative permettant aux membres du personnel de découvrir des outils technologiques.

Actualités

Desbiens: un projet de 850 000$ pour un patinoire couverte

Les Desbienois profiteront, dès la prochaine saison hivernale, d’une toute nouvelle patinoire. La construction qui représente un investissement de plus de 850 000 $ comprendra également des estrades ainsi qu’un dôme qui recouvrira la patinoire.

Le pavillon d’accueil subira, par la même occasion, une cure de rajeunissement.

Actualités

Richard Carbonneau président d’honneur à la Société d'histoire

La 17e édition du souper-bénéfice de la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean aura lieu le 25 octobre prochain à l’Hôtel Universel d’Alma. L’actuelle édition se déroulera sous la présidence d’honneur de Richard Carbonneau de la Scierie Lachance et de R.C.T.F.

L’implication de M. Carbonneau dans le cadre de ce souper-bénéfice annuel arrive à un moment important alors que la Scierie Lachance célèbre son 125e anniversaire de fondation et que Technologie Forestière R.C.T.F. célèbre, de son côté, son 30e anniversaire.

Actualités

Stigmatisation en santé mentale: le comité régional dévoile ses actions

Le Comité régional de lutte à la stigmatisation en santé mentale du Saguenay–Lac-Saint-Jean a dévoilé ses nouveaux outils et les actions qui seront déployés dans un avenir rapproché, mardi, à Alma. Le dévoilement a pris tout son sens alors qu’il avait lieu en pleine Semaine de sensibilisation aux maladies mentales.

« Près des deux tiers des Canadiens vivant ou ayant vécu une problématique en santé mentale refusent de consulter un médecin par crainte d’être jugés », est ce qui explique, en partie, la mise sur pied du regroupement qui comprend une quinzaine d’organismes et de partenaires et les actions qu’il entreprend.

Actualités

Speed-booking: d’Alma à Rivière-du-Loup

La 7e édition du Speed-booking de la bibliothèque d’Alma dépassera, pour une première fois, les limites de la Ville de l’Hospitalité alors que la technologie permettra une interaction avec des participants provenant de la bibliothèque de Rivière-du-Loup. Le cabaret littéraire du 23 octobre se déroulera simultanément à la Boîte à Bleuets d’Alma et au Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup.

« L’opération charme doit se dérouler en moins de quatre minutes, durant lesquelles toutes les ruses et les bons coups sont permis ! Le public est invité à décerner deux grands prix : l’un pour le meilleur choix de livre et l’autre pour la qualité de la prestation », expliquent les organisateurs de l’événement.

Actualités

Financer la cuisine chez les jeunes

Cet automne, cinq jeunes de l’école primaire Notre-Dame-des-Anges, à Dolbeau-Mistassini, pourront participer aux « Ateliers de cuisine du P’tit Resto », offerts par l’épicerie communautaire Le Garde-Manger, grâce à la contribution financière de 5000 $ du Club Rotary de Dolbeau-Mistassini.

Lorsque la cloche sonne sur l’heure du dîner à l’école, Suzie Thibault, animatrice au Garde-Manger, passe à l’école Notre-Dame-des-Anges pour aller rejoindre cinq chefs en herbe, qui ont choisi de prendre des ateliers culinaires sur l’heure du dîner. Le but : cuisiner leur propre lunch santé.

Actualités

Éric Larouche quitte la présidence de l’Alliance

L’Alliance de l’industrie touristique du Québec n’aura plus de Bleuet à la tête de son conseil d’administration. Après trois ans à la présidence de l’organisation provinciale, l’homme d’affaires Éric Larouche a décidé de tirer sa révérence. Fier du travail accompli au cours des dernières années, il souhaite maintenant se consacrer davantage à sa famille et à ses entreprises.

« Il y a eu beaucoup de mouvance dans ma vie ces dernières années. J’ai eu deux enfants et je veux être là pour eux. Je regardais le compteur de kilométrage de ma voiture et, en trois ans, j’ai roulé 250 000 kilomètres pour toutes sortes d’engagements professionnels. C’est bien beau régler des choses par téléphone, mais il faut aussi être à la maison. Je veux être plus là pour ma fille et mon garçon », a affirmé M. Larouche, dont les entreprises sont également en croissance. En effet, l’homme d’affaires a acquis, récemment, la Maison de Vébron et Édouard-les-bains de L’Anse-Saint-Jean, après avoir mis la main sur l’Auberge des îles de Saint-Gédéon en 2017. Éric Larouche est également propriétaire de l’Hôtel Chicoutimi et de RL Énergies.

Actualités

Obésité: « Il faut régler cette épidémie de société »

Le Jonquiérois Dany Lessard devient patient-partenaire pour l’organisme Obésité Canada. Le jeune homme, qui a subi une chirurgie bariatrique puis une intervention visant à réduire les surplus de peau accumulée, désire que l’obésité soit reconnue comme une maladie chronique et, ainsi, que les services en santé soient plus facilement accessibles pour ceux et celles qui en souffrent.

Au printemps dernier, Dany Lessard avait accordé une entrevue au Quotidien, alors qu’il se préparait à subir une chirurgie pour enlever les surplus de peau accumulés après sa grande perte de poids. Après être passé sous le bistouri une première fois, le jeune homme avait perdu 185 livres en dix mois. Il s’était tourné vers la chirurgie bariatrique après avoir connu de graves problèmes de poids depuis son jeune âge. À son plus lourd, la balance affichait 350 livres.

Actualités

«Une situation terrible pour la famille», dit Freeland

« On a beaucoup d’enjeux difficiles dans le travail d’une ministre. Les négociations de l’ALÉNA ont été difficiles, par exemple. Mais, pour moi, les cas consulaires sont les cas les plus difficiles parce que ce sont des gens, des familles et ça touche le coeur. Pour la famille, c’est une situation terrible. » La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a rencontré les frères d’André Gauthier, cet homme de La Baie détenu aux Émirats arabes unis depuis maintenant quatre ans. Normand et Pierre Gauthier, inquiets du sort de leur frère, sont ressortis de cette rencontre privée encouragés et quelque peu rassurés.

« Nous avons rencontré la ministre, qui était de passage dans la région. C’est elle qui a demandé à nous voir et la rencontre a eu lieu dans sa chambre d’hôtel. Comme lors d’une récente rencontre avec elle, Mme Freeland nous a prouvé qu’elle était très préoccupée par la situation de notre frère et qu’elle est toujours impliquée dans le dossier », a indiqué Pierre Gauthier, peu après sa rencontre. « Nous avons surtout eu la confirmation que les liens avec les Émirats arabes unis n’étaient pas rompus et que le canal de communication était toujours fonctionnel », a affirmé Pierre Gauthier.

Actualités

Roberge se montre surpris de la décision de Liz Gagné

Le bureau du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, se dit très surpris de la décision de la présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (CSRS), Liz Gagné, de demeurer en poste.

Questionné par Le Progrès sur la suite des choses dans l’affaire du congédiement illégal et du harcèlement psychologique à l’endroit de la directrice générale Chantale Cyr, un responsable des communications a fait savoir que le dossier serait attentivement suivi dans les semaines à venir.

Actualités

Mashteuiatsh: une soirée casino pour le musée

Le 1er novembre, la Fondation de l’héritage culturel autochtone organise une soirée casino visant à amasser 15 000 dollars pour financer le projet d’exposition permanente du Musée amérindien de Mashteuiatsh.

Le Musée amérindien de Mashteuiatsh se transformera en casino, pour accueillir la population voulant s’amuser tout en soutenant les activités du musée. Accueillis sur le tapis rouge, les participants auront l’occasion de jouer au poker, au blackjack, à la roulette, à un jeu de course de chevaux, et à la roue de fortune, a expliqué Sylvie Langevin, une des organisatrices de l’événement, lors d’une conférence de presse tenue mercredi au musée. « Il y aura aussi une prison des tricheurs et des courses grandeur nature, où on pourra envoyer des gens de la salle et miser sur eux », ajoute-t-elle.

Actualités

Des gagnants régionaux à Forces Avenir

Deux élèves, un enseignant et un projet du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont été honorés pour leur engagement et leur persévérance scolaire dans le cadre du 12e Gala au secondaire Forces Avenir.

Les élèves Jade Robert et Jolianne Corneau, l’enseignant Martin Nadeau et le projet Comité de vie étudiante ont respectivement reçu le prix Grand lauréat régional dans les catégories Élève engagé, Élève persévérant, Personnel engagé et Projet engagé.

Actualités

Retard de livraison du Quotidien

Le journal Le Quotidien sera livré avec quelques heures de retard vendredi. Le camion de livraison en provenance de Québec s’est renversé dans la Réserve faunique des Laurentides quelques minutes après son départ vendredi matin. Heureusement, l’accident n’a fait aucun blessé.

Les copies sont attendues dans la région en matinée. Les camelots disponibles se mettront ensuite à l’ouvrage afin de livrer les journaux dans les meilleurs délais possible. 

L’équipe du Quotidien est sincèrement désolée des inconvénients causés par cette situation hors de son contrôle.

Actualités

Freeland à l’écoute des demandes des Métallos

De passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a amorcé sa visite, jeudi, en rencontrant notamment le Syndicat des Métallos d’Alma. Celle qui a négocié l’ALÉNA a reconnu l’importance des projets attendus à l’Usine Alma de Rio Tinto.

« Une chose qu’on a apprise pendant les négociations sur l’ALÉNA, c’est que l’opportunité d’obtenir une réussite est plus grande quand on travaille en équipe. Pendant les négociations, on est une équipe Canada, une équipe avec les syndicats, avec les entreprises, avec le gouvernement fédéral, avec les provinces et avec les municipalités. Je pense que c’est ce que nous devons faire maintenant pour la région », a-t-elle répondu au terme de la rencontre.

Actualités

Gala régional MercadOr: les entreprises d’ici qui voient loin

Les entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui voient grand, et surtout loin, ont été honorées, jeudi, à la 2e édition du Gala régional MercadOr organisé par SERDEX International. Neuf organisations se sont particulièrement démarquées sur les marchés internationaux et sont désormais en lice pour le gala provincial.

Et le choix des finalistes a été plus difficile à faire que l’an dernier. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est la région qui a reçu le plus de candidatures d’entreprises exportatrices parmi toutes les régions du Québec.

Actualités

François Tremblay au sein du groupe-conseil

François Tremblay fait partie du groupe-conseil d’élus responsable de la mise en œuvre de la Vision maritime 2020-2035 du gouvernement du Québec. Le député de Dubuc a été sélectionné afin de représenter les intérêts du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans l’élaboration du plan.

La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a rencontré les acteurs du milieu maritime afin d’identifier les enjeux spécifiques des régions pour mieux répondre à leurs besoins. Un groupe-conseil d’élus a été créé et François Tremblay y siégera.

Actualités

Crevier à l’exécutif, Dufour à la culture

Le conseiller municipal Jean-Marc Crevier a été nommé membre du comité exécutif de Saguenay, alors que le conseiller Carl Dufour devient président de la Commission des arts et de la culture de la municipalité. Ce remaniement a été rendu nécessaire par la démission du conseiller municipal Jonathan Tremblay.

La mairesse de Saguenay, Mme Josée Néron, a procédé, jeudi matin, à la nomination de Jean-Marc Crevier, conseiller municipal du district n° 6. Par ailleurs, le conseiller municipal du district n° 11 et membre du comité exécutif, Marc Bouchard, sera désormais vice-président du comité exécutif.

Actualités

Pas d’autre mandat pour le préfet Lucien Boivin

Lucien Boivin a annoncé mardi soir qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat de préfet de la MRC du Domaine-du-Roy. Il estime que la combinaison des tâches de maire et de préfet est imposante, ce pour quoi il fera de l’élection du préfet au suffrage universel son cheval de bataille, au cours des deux prochaines années.

Le maire de Saint-Prime a profité de l’assemblée de la MRC pour faire connaître sa décision à ses collègues. Deux ans après avoir été élu par ses pairs, Lucien Boivin laissera le poste à la fin de son mandat, le 22 novembre. Il continuera toutefois à siéger à la table de la MRC pendant les deux années où il assumera toujours son rôle de maire.

Actualités

581 kilomètres pendant l’été avec le véhicule Kargo d’Éric Girard

La coqueluche des festivals et des événements estivaux de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est est sans contredit le véhicule Kargo identifié aux couleurs du député de Lac-Saint-Jean, le caquiste Éric Girard. En plus d’avoir appuyé une quinzaine d’événements, le véhicule 100 % électrique a évité l’émission de gaz à effet de serre pendant son utilisation de 581 kilomètres.

« Le but, c’était d’aider les festivals et les municipalités. Pour avoir fait beaucoup de bénévolat par le passé, je sais que les événements ont besoin de véhicules pour diverses tâches [...] Je me demandais ce qu’on pouvait faire pour aider le monde. En plus, c’est un bienfait pour l’environnement », a confié au Quotidien le député de Lac-Saint-Jean.

Actualités

L'actualité régionale en bref

Mort de Daniel Gagnon : la vitesse et la témérité en cause

(PR) - La vitesse excessive et la témérité ont causé la mort de Daniel Gagnon, ce jeune homme de 21 ans qui a péri dans un accident survenu le 17 mai 2018, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Daniel Gagnon est mort d’un grave traumatisme crânien, a révélé le rapport du coroner Donald Nicole. Un peu avant l’accident, le jeune conducteur tentait d’échapper à une policière qui l’avait épinglé en excès de vitesse. Le jeune homme ne portait pas sa ceinture de sécurité. Selon des témoins, il circulait à haute vélocité en effectuant des dépassements téméraires par la gauche et par la droite. Il a finalement embouti l’arrière d’une camionnette avant de se retrouver dans la voie inverse et d’être heurté par un autre véhicule. Selon le rapport du coroner, Daniel Gagnon n’avait pas les facultés affaiblies. Des touristes européens avaient été blessés dans l’accident.

Qualité de l’environnement : un homme de Saint-Nazaire condamné à payer 5000 $

(AMG) - Claude Girard, de Saint-Nazaire, est condamné à verser 5000 $ pour avoir enfreint la Loi sur la qualité de l’environnement. L’individu n’a pas procédé à la caractérisation d’un terrain où était installée une station-service avant d’en changer l’utilisation. Il a ainsi contrevenu à l’article 31.53. La faute a été commise entre le 12 mars et le 25 septembre 2014, à Saint-Nazaire. Claude Girard a été déclaré coupable le 11 septembre dernier. 

150 000 $ pour deux organismes communautaires

(PR) - L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), section robervaloise, et le Service budgétaire et communautaire de la MRC de Maria-Chapdelaine se partagent une aide financière de 148 662 $, remise par le gouvernement du Québec. C’est la première fois depuis leur création que ces organisations reçoivent un coup de pouce de cette ampleur. Ce sont la députée de Roberval, Nancy Guillemette, et la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, qui en ont fait l’annonce au nom du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, jeudi matin. Cette aide permettra aux deux organisations de poursuivre leur mission. « Le travail de ces organismes en matière de défense des droits des personnes retraitées et des personnes qui vivent des difficultés financières est essentiel dans la région, et il est important de le reconnaître », a affirmé la députée de Roberval, Nancy Guillemette.

Perquisition à Desbiens: une femme arrêtée

(AMG) - Les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont perquisitionné une résidence de Desbiens, jeudi matin. Une femme de 30 ans a été arrêtée pour possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic. Les policiers se sont rendus à la résidence de la 12e Avenue grâce à de l’information transmise par le public. Sur place, ils ont saisi du cannabis et des comprimés de méthamphétamine.

Actualités

Un terrain à l’abandon à Chicoutimi-Nord suscite la grogne

Une mésentente entre des propriétaires de Chicoutimi-Nord et la Ville de Saguenay a des conséquences peu esthétiques. Depuis des mois, une portion de terrain située entre deux résidences est laissée à l’abandon.

Les résidants de la rue Labelle sont exaspérés. Une portion de terrain appartenant à la Ville qui longe leur propre terrain n’est pas entretenue depuis plusieurs mois. S’ils veulent continuer à s’en occuper comme par le passé, ils doivent maintenant payer pour s’assurer, ce qu’ils refusent de faire.

Actualités

Centre Georges-Vézina: le nouveau système de réfrigération connaît des ratés

La réfection du système de réfrigération de la patinoire du Centre Georges-Vézina connaît des ratés. Le fournisseur Cimco Réfrigération doit louer trois unités de compresseurs externes afin que les Saguenéens de Chicoutimi puissent disputer leurs matchs à domicile.

Au cours de l’été, l’entrepreneur général Unibec, de Dolbeau-Mistassini, a décroché le contrat de 1,8 million $ pour la réfection de la mécanique chauffage/ventilation et réfrigération du Centre Georges-Vézina. L’entrepreneur a fait appel aux services de la firme Cimco Réfrigération, ayant un centre d’affaires à Alma, pour installer le nouveau système de réfrigération, des travaux actuellement complétés.