Actualités

Études sur les grands projets: 1000 emplois directs au Saguenay

Les projets d’Arianne Phosphate, Métaux BlackRock et GNL Québec, nécessitant des investissements de 10,7 milliards $, pourraient créer jusqu’à 1000 emplois directs. Mais qu’en est-il du problème de la rareté de main-d’oeuvre qui touche le Québec? La Société des fabricants régionaux (SFR) et la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) du Haut-Saguenay, qui sont à la base de deux études complémentaires sur les impacts socio-économiques, appuient les grands projets industriels, mais sont conscientes de la situation.

Les études, réalisées par Roger Boivin, de Groupe performance stratégique (GPS), ont été présentées mercredi matin. Carl Laberge, directeur général de Port de Saguenay, Patrick Bérubé et Claude Bouchard, de Promotion Saguenay, Jean-Sébastien David, chef des opérations chez Arianne Phosphate, et Jean-Marc Crevier, conseiller municipal, étaient notamment présents.

Actualités

Caribou forestier: la stratégie scientifique reste « modulable »

D’un point de vue scientifique, le rétablissement du caribou forestier viendrait retrancher 4 % de la possibilité forestière au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ce qui représente environ 220 000 mètres cubes de bois. Pour tenir compte des impacts sociaux et économiques, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFPQ), Pierre Dufour, a conclu sa tournée des régions, mercredi, à Roberval, en soulignant que la stratégie peut encore être modulée pour minimiser les impacts sur l’industrie forestière.

Dans le cadre de la dernière des huit journées de la tournée caribou, les différents intervenants du ministère sont venus présenter les propositions de protection des zones d’habitats favorables au caribou forestier.

Actualités

Le projet secret de Gratien Duchesne

Après avoir rédigé des dizaines de jugements à la Cour supérieure du Québec, l’honorable Gratien Duchesne s’est consacré à un autre registre, au cours des 10 dernières années, soit la rédaction d’un polar d’anticipation. C’est devant sa famille, ses amis et une partie de la communauté juridique régionale que le juge à la retraite a présenté les deux premiers tomes de son roman Le Consortium.

Il y a deux semaines, celui qui s’est fait la promesse tôt dans sa vie d’écrire un roman policier a pris ses frères, ses sœurs et sa mère de 91 ans par surprise en leur dévoilant le fruit de son travail d’écriture. Personne n’était informé du projet qui l’a occupé pendant une décennie, à l’exception de sa conjointe, Ginette Guérin, et de ses trois enfants.

Actualités

Des logements de taille suffisante au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Selon des données de Statistique Canada publiées mercredi par l’Observatoire des tout-petits, c’est au Saguenay–Lac-Saint-Jean qu’il y a le moins de familles avec des enfants de 0 à 5 ans qui vivent dans des logements de taille insuffisante. La région est aussi largement sous la moyenne provinciale pour la proportion de logements non abordables.

« En 2001, vous étiez à 5,2 % pour les logements de taille insuffisante, et là, c’est 2,8 %. C’est vraiment très en bas de l’ensemble du Québec, qui est à 12 %. C’est intéressant également, car on surveille ça de près à l’Observatoire des tout-petits. Le fait de vivre dans un logement qui est surpeuplé, donc dont la taille est insuffisante pour les besoins de la famille, a des impacts sur la qualité de vie de la famille. Mais aussi ça peut augmenter le risque d’avoir des maladies respiratoires, des gastro-entérites infectieuses, des difficultés associées au stress et à la santé mentale ou au sommeil. On est bien contents de voir que ça va en diminuant dans votre région et que c’est très bas », a raconté Fannie Dagenais, directrice de l’Observatoire des tout-petits.

Actualités

1 M $ pour des projets d’aménagement verts à Alma

Un investissement de 975 000 $ est à l’origine de plusieurs projets d’aménagement verts qui s’ancrent autour du centre Mario-Tremblay et du pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma. Près de 60 espaces de stationnement vert, quatre terrains de tennis et un jardin autochtone figurent parmi les ajouts qui se feront graduellement au cours des prochains mois.

Les différentes actions sont rendues possibles grâce à une collaboration entre la Ville d’Alma, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean et le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le dévoilement des projets s’est fait, mercredi, devant une trentaine de personnes, dont plusieurs citoyens fort impliqués.

Actualités

Un chien attaqué est euthanasié

Un chien d’une dizaine de livres s’est fait sauvagement attaquer dans la cour de sa résidence, mardi, vers 18 h 30, au coin des rues Panet et Saint-Hubert, près du Cégep de Jonquière.

Le vétérinaire confirme que le petit Marley a été secoué et déchiré par les profondes dents d’un autre canidé de grande taille. La famille n’a pas eu le temps de voir l’animal agresseur. « Était-ce un chien en liberté ou quelqu’un qui passait dans la rue avec un chien en laisse ? », se questionne Jennefer Mc Lellan, le maître de Marley.

Actualités

Les producteurs de bleuets devant la Régie

Au cours des trois derniers jours, la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec a entendu une demande d’arbitrage sur le prix des bleuets, formulée par le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec (SPBQ). Le but de l’opération : savoir si le syndicat peut vérifier le coût de transformation des usines.

D’un côté, le SPBQ souhaite avoir davantage de données sur les coûts de transformation des usines de bleuets pour favoriser un partage plus équitable des profits. De l’autre, les entrepreneurs estiment offrir un prix juste aux producteurs. Au centre, le marché mondial du bleuet a fait plonger les prix de manière drastique, alors que les producteurs ont reçu 0,33 $ par livre de bleuet en 2017.

Actualités

AL13, un outil toujours pertinent

Le directeur général du Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA), Gilles Déry, a profité du lancement de la revue AL13 pour rappeler que la seule publication scientifique de langue française sur l’aluminium au monde avait franchi le cap des 25 ans et demeurait un outil toujours aussi nécessaire dans le contexte mondial actuel.

« L’ennemi n’est pas ici. Il est ailleurs. Ce sont des fois des paroles creuses pour certains, mais moi, je crois sincèrement à l’importance de travailler ensemble », soutient Gilles Déry, qui a bien retenu le message du président de l’Association de l’aluminium du Canada, Jean Simard, sur la nécessité de miser sur une certaine collaboration pour affronter les grands défis de l’industrie.

Actualités

Bambin mort en attente de la DPJ: trois ans sans réponse

La famille de Thomas Audet a souligné le troisième anniversaire de son décès lors d’une cérémonie au cimetière de Saint-Ambroise, mardi soir. Trois ans après le décès du petit garçon, la famille est toujours dans le néant quant à savoir les circonstances de son décès. Thomas est décédé à 22 mois en attente des services de la Direction de protection de la jeunesse (DPJ), alors qu’une demande avait été faite un mois auparavant.

Depuis le décès de Thomas, la famille cherche à savoir ce qui est arrivé le 18 juin 2016. Le grand-père du jeune homme, André Simard, explique que « la seule réponse que nous donnent les autorités est que l’enquête suit son cours ». Trois années ont passé, mais les membres de la famille n’ont toujours pas reçu le rapport d’autopsie, ce que déplore M. Simard. « Trois ans, trois ans pour une enquête et elle n’est même pas terminée. C’est inadmissible. »

Actualités

La police de Saguenay honore un citoyen

Le 12 mai dernier, Michaël Delisle, de Shipshaw, avait toutes les raisons pour demeurer bien assis dans sa maison en compagnie des membres de sa famille. Mais lorsqu’il a su qu’un enfant de neuf ans, autiste de surcroît, était disparu en forêt, il n’a pas hésité un instant à partir à sa recherche.

Environ 30 minutes plus tard, M. Delisle a retrouvé l’enfant, qui était en bonne santé et en bonne condition physique. Il a pu le remettre à ses parents. Et mardi, le directeur du Service de police de Saguenay (SPS), Denis Boucher, l’a honoré en lui remettant un certificat de reconnaissance, afin de souligner son initiative.