Le Quotidien
Jonathan Ouellet prétendait être un Autochtone, mais n'a pu le prouver.
Jonathan Ouellet prétendait être un Autochtone, mais n'a pu le prouver.

Les demandes du «perceur de prépuce», jugé allochtone, rejetées

Normand Boivin
Normand Boivin
Le Quotidien
La Cour d’appel du Québec refuse de modifier la sentence prononcée contre Jonathan Ouellet, qu’on surnomme le « perceur de prépuce », condamné à neuf ans de pénitencier en novembre 2018 et déclaré délinquant à contrôler pour une période de 10 ans. Ouellet en appelait à la fois de sa peine, qu’il jugeait trop sévère, et de l’étiquette de délinquant à contrôler. Il prétendait aussi être un Autochtone.