Le Quotidien
Lors d'une séance de thérapie par exposition, les personnes ne jouent pas, mais elles sont placées dans un environnement réel ou virtuel qui déclenche leur désir de jouer. Elles apprennent ainsi à tolérer l'état inconfortable créé par cette exposition et elles développent progressivement leur capacité à composer avec leur désir de jouer.
Lors d'une séance de thérapie par exposition, les personnes ne jouent pas, mais elles sont placées dans un environnement réel ou virtuel qui déclenche leur désir de jouer. Elles apprennent ainsi à tolérer l'état inconfortable créé par cette exposition et elles développent progressivement leur capacité à composer avec leur désir de jouer.

L'exposition contrôlée à un environnement de jeu pourrait diminuer le désir de jouer

Jean Hamann
La première méta-analyse sur l'efficacité de cette approche livre des résultats très encourageants pour les joueurs à risque ou pathologiques