Le Quotidien

Un parasite du loup pourrait dicter le choix du chef de la meute

Daniel Lawler
AFP - Agence France-Presse
Les loups infectés par un banal parasite ont beaucoup plus de chances de s'imposer comme chef de leur meute, selon une étude qui suggère que l'intrus, qui colonise le cerveau, pousse son hôte à prendre des risques.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!