Le Quotidien
Emmanuelle Fournier Chouinard
Les Coops de l'information
Emmanuelle Fournier Chouinard

La face cachée de l’art équin du portage

CHRONIQUE / Le cheval est un être de contrastes. Fort et puissant, il est capable de prouesses physiques ayant toujours suscité admiration et envie. Fragile, une simple blessure peut entraver sa fuite face au prédateur et lui coûter la mort. La domestication du cheval a facilité le développement de l’humain. Grâce à ses capacités de portage, nous avons découvert de nouveaux territoires, livré bien des batailles, communiqué plus vite et plus loin. Harnachée, sa force a permis l’essor de notre agriculture. Le vécu évolutionnaire partagé avec ce magnifique équidé cultive, dans notre imaginaire collectif, bien des représentations. En fier destrier, le cheval a longtemps incarné le triomphe de la raison humaine qui sait dominer ses passions. Mi-être, mi-outil, dur à la peine, au champ, à la mine ou dans les chantiers forestiers, il est l’image de la docilité et de la résignation.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!