Le Quotidien
La Sûreté du Québec a la réputation d'être le club-école des répartiteurs des centrales municipales du 9-1-1, comme à Sherbrooke (notre photo).
La Sûreté du Québec a la réputation d'être le club-école des répartiteurs des centrales municipales du 9-1-1, comme à Sherbrooke (notre photo).

La SQ, «club-école» du 9-1-1

Marc Allard
Marc Allard
Les Coops de l'information
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Des centres d’appels d’urgence de la Sûreté du Québec (SQ) à Sherbrooke, Gatineau et Québec perdent plus de la moitié de leurs répartiteurs en une année, rongeant l’expertise dans ces centrales névralgiques pour la sécurité publique.