Le Quotidien
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge
On peut ressentir un membre coupé du reste de son corps des années après l’avoir perdu. Le phénomène est si réel qu’il touche près de 90% des personnes amputées, dont une grande proportion vit avec des douleurs fantômes.
On peut ressentir un membre coupé du reste de son corps des années après l’avoir perdu. Le phénomène est si réel qu’il touche près de 90% des personnes amputées, dont une grande proportion vit avec des douleurs fantômes.

Membre fantôme, une vie après la mort

CHRONIQUE / En cette veille d’Halloween, je pourrais vous présenter le sujet des membres fantômes comme un bon vieux film d’horreur… surtout que pour vivre l’expérience, il faut généralement passer sous le bistouri. Mais au lieu de verser dans le drame qui précède une ou des amputations, j’aborderai plutôt ces sensations fantômes comme son nom l’indique, soit l’existence spectrale d’un membre qui n’est plus.