Le futur, c'est demain

ÉDITORIAL / Pénurie de main-d’oeuvre, rétention, attractivité. Conciliation travail-famille, horaires atypiques, hybrides, flexibles, télétravail. Innovations, omniprésence des technologies, nouveau modèle de gestion.


On ne peut le nier : le monde du travail est en pleine mutation. Les entreprises doivent s’adapter à cette nouvelle ère, qui, pour plusieurs, s’est imposée de façon inattendue. D’autres ont vu venir le chambardement, mais ne s’attendaient peut-être pas à un tel branle-bas aussi rapidement. 

Aujourd’hui, nul n’ignore que les entreprises doivent s’adapter, se réinventer et se projeter dans le futur, pour poursuivre leur route avec des équipes et des équipements performants. Pour conserver ses employés, il faut les rendre heureux, leur offrir des avantages qui n’ont souvent rien à voir avec le chèque de paie. 

Une ambiance de travail agréable, un employeur compréhensif et la flexibilité figurent d’ailleurs au sommet de ce que recherchent les jeunes qui entreront bientôt sur le marché du travail, nous ont-ils partagé dans le cadre de ce cahier.

Pour être efficace et concurrentiel, il faut aussi investir dans des équipements à la fine pointe, adapter ses méthodes pour faire mieux. 

Quelle place occupera la technologie dans le futur ? Comment sera-t-elle intégrée aux milieux de travail ? Comment l’utilisera-t-on afin de faciliter la vie aux entreprises aux prises avec une pénurie de main-d’oeuvre ? 

Pour le directeur du Département d’informatique et de mathématique à l’Université du Québec à Chicoutimi, le professeur Bruno Bouchard, l’avenir appartient aux entreprises qui sauront saisir les occasions qu’offrent la robotisation et l’intelligence artificielle.

La présidente-directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, Sandra Rossignol, croit que la transformation numérique qui augmente la productivité est la solution. 

Aujourd’hui plus que jamais, il faut être imaginatif. Revoir. Inventer. Repenser. 

Être attractif est un défi de tous les jours. Être efficace l’est tout autant. 

Un mélange de circonstances a rendu l’ancien modèle d’entrepreneur « obsolète », estime Éric Dufour, associé et vice-président aux Services de conseil chez Raymond Chabot Grant Thornton, qui pense même que celui « qui ne se challengera pas face à une nouvelle façon de gérer son entreprise est voué à mourir ».

Envisager le futur peut donner le vertige. Ou prendre la forme d’un défi stimulant. 

À quoi donc ressemblera le milieu de travail de demain ? Celui où les employés auront envie d’évoluer, de grandir, de rester. Quelle sera l’entreprise du futur ? Celle qui résistera aux tempêtes, aux années qui passent.

Voilà les questions auxquelles nous tentons de répondre dans le cadre de ce nouveau cahier Affaires. 

À travers les initiatives d’entrepreneurs, les façons de faire innovantes, les avancées technologiques et les structures différentes, mais aussi avec l’apport de spécialistes qui peuvent se projeter dans l’avenir afin de nous aider à comprendre de quoi sera fait demain. 

Une chose est certaine : l’entreprise sera inévitablement à l’image de ceux qui la créent, la dirigent, la réfléchissent. 

Il est temps de s’inspirer les uns les autres afin de voir plus loin, de voir différemment. Il est temps d’imaginer l’entreprise du futur, puisque le futur, c’est demain !