Le Quotidien

Pendant que le gouvernement dort, Interligne sauve des vies

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Pendant plusieurs années, j’ai eu besoin d’avoir recours à des services d’écoute adaptés aux besoins des personnes des communautés LGBTQ+. Je serais morte si personne à l’autre bout de la ligne ne s’était présenté la nuit, et je ne pèse pas mes mots. Parce que c’est lorsqu’il faisait noir que j’étais plus vulnérable à des crises d’anxiété. La ligne d’écoute de nuit m’a sauvé la vie. Littéralement.