Le Quotidien
Les protestations ont lieu tous les soirs depuis le 16 septembre, date à laquelle l’Iranienne de 22 ans, Mahsa Amini, est morte à l’hôpital, trois jours après son arrestation à Téhéran pour non-respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d’Iran, qui doivent se couvrir les cheveux en public.
Les protestations ont lieu tous les soirs depuis le 16 septembre, date à laquelle l’Iranienne de 22 ans, Mahsa Amini, est morte à l’hôpital, trois jours après son arrestation à Téhéran pour non-respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d’Iran, qui doivent se couvrir les cheveux en public.

Le président iranien condamne le «chaos» des manifestations

Agence France-Presse
Le président iranien Ebrahim Raïssi a jugé mercredi soir «inacceptable» le «chaos» engendré par la vague de manifestations après la mort de la jeune Iranienne Mahsa Amini, arrêtée par la police des moeurs.