La fondation Sur la pointe des pieds s’invite au World Press Photo

L’exposition <em>Voir au-delà de l’horizon. Ensemble.</em> de la fondation Sur la pointe des pieds, sera présentée jusqu’au 2 octobre au Marché Bonsecours, dans le cadre du World Press Photo de Montréal.

Le World Press Photo de Montréal ouvre une fenêtre sur les expéditions d’aventures thérapeutiques de la fondation Sur la pointe des pieds. Les 33 photos de l’exposition Voir au-delà de l’horizon. Ensemble. survoleront plus de 25 ans d’immersion en nature pour les jeunes atteints du cancer.


Le prestigieux événement de photographie, qui était lancé ce mercredi dans la métropole au Marché Bonsecours et qui s’étendra jusqu’au 2 octobre, accueille cette année la proposition de la fondation, qui sera affichée aux côtés de photographes de renommée mondiale.

L’organisation s’est dite « honorée » de cette occasion, par voie de communiqué. Et pour cause, le World Press Photo de Montréal attirant en moyenne quelque 55 000 visiteurs à chaque édition.



Ceux-ci pourront notamment découvrir 33 clichés croqués durant les expéditions d’aventures thérapeutiques de la fondation Sur la pointe des pieds depuis 1996. Certains présentent des paysages austères et des personnages aux prises avec d’importantes difficultés, alors que d’autres sont empreints d’espoir et traduisent la fierté des jeunes aventuriers.

Le World Press Photo de Montréal attire environ 55 000 visiteurs à chaque édition.

Une telle transition se veut un rappel du « parcours en crescendo » par lequel doit passer un jeune atteint de cancer, souligne l’organisation.

Rappelons que les expéditions organisées par cette dernière permettent à des jeunes aux prises avec la maladie de s’évader des milieux hospitaliers le temps d’une immersion de 4 à 12 jours en pleine nature, et ce, en compagnie d’une équipe médicale et d’intervenants.

Pour Valerian Mazataud, photographe professionnel et blogueur bénévole pour la fondation, c’est un « privilège » de pouvoir vivre ces aventures à leurs côtés et de profiter de « leur incroyable expérience de la vie ».



« Pour une fois, le photographe ne peut se contenter d’être cet observateur extérieur passif. Il fait partie du groupe et traverse avec eux les émotions et les épreuves. Être présent, témoigner, prend ici tout son sens et permet aux participants de se construire d’inoubliables souvenirs pour le futur », explique-t-il.

Le World Press Photo, qui s’arrête chaque année dans plus de 100 villes et 45 pays, met en valeur la photographie de presse. Il réunit des photos lauréates sélectionnées parmi près de 65 000 propositions. L'automne dernier, l'exposition de la fondation Sur la pointe des pieds avait été présentée au Zoom Photo Festival Saguenay, qui accueillait aussi le World Press Photo.