Le Quotidien
Hélène Buzzetti
Les Coops de l'information
Hélène Buzzetti
La langue de Molière est de plus en plus considérée comme une langue de la diversité parmi tant d’autres dans un Canada qui se conçoit de plus en plus comme un pays anglophone. Le constat est autant mathématique que politique.
La langue de Molière est de plus en plus considérée comme une langue de la diversité parmi tant d’autres dans un Canada qui se conçoit de plus en plus comme un pays anglophone. Le constat est autant mathématique que politique.

La folklorisation du français

CHRONIQUE / Les données linguistiques du recensement de 2021 dévoilées plus tôt cette semaine ne nous ont rien appris de réjouissant. Si les Canadiens demeurent dans l’ensemble aussi bilingues qu’avant, à 18 %, c’est parce que la progression de l’anglais au Québec compense pour le recul du français ailleurs au pays. Qu’on décortique jusqu’à plus soif la montagne de chiffres sur la langue maternelle ou la langue parlée à la maison, le portrait global pointe dans une seule et même direction, celle de la folklorisation du français.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!