Un nouveau columbarium pour les Résidences funéraires Gravel & Fils

Le député fédéral Richard Martel, Kathie Gravel, superviseure pour le Réseau Dignité au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Betsy Gravel, directrice générale des Résidences funéraires Gravel & Fils, Olivier Lagacé, ingénieur et chargé de projet Les Constructions Mausolées Carrier, Michel Gagnon, attaché politique fédéral, et Michel Tremblay, conseiller municipal, ont assisté à la première pelletée de terre. 

Les Résidences funéraires Gravel & Fils se dotent d’un nouveau columbarium pour répondre aux besoins des familles endeuillées. Le projet, pour lequel la première pelletée de terre a eu lieu mercredi matin, sera réalisé grâce à des investissements de 1,5 M$.


« On avait besoin d’ajouter des espaces. C’est une demande dans la région d’avoir des columbariums intérieurs et il n’y a pas beaucoup d’offre actuellement », souligne Kathie Gravel, directrice du réseau Dignité pour le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un agrandissement du salon funéraire situé sur la rue Bégin, à Chicoutimi, sera nécessaire pour y aménager le futur columbarium qui s’ajoutera à celui qui se trouve à l’intérieur de la chapelle. La nouvelle section aura une superficie de 2200 pieds carrés. « Nous avons choisi d’agrandir la bâtisse actuelle puisque l’un des arguments principaux des familles, c’est que lorsqu’elles viennent au salon lors de la perte d’un être cher, elles en profitent pour se rendre au columbarium afin de visiter et rendre hommage à quelqu’un », poursuit Kathie Gravel.

Ce bâtiment a été construit en 1976. En 2011, la bâtisse a fait l’objet d’un projet de rénovation de plus d’un million de dollars. Les améliorations incluaient une nouvelle chapelle, une salle de réception et un columbarium.

Dans sa première phase de développement, le futur columbarium pourra recevoir 1300 niches, pour un projet total de près de 1700 emplacements au final. « Il y aura des emplacements de différentes grandeurs puisqu’il y en a qui souhaitent y regrouper plusieurs urnes. Certains veulent être deux, quatre, six ou huit personnes », précise Betsy Gravel, directrice générale des Résidences funéraires Gravel & Fils.

Les Constructions Mausolées Carrier inc. (CMC), une entreprise spécialisée en construction funéraire en Amérique du Nord, a été choisie pour la construction de la bâtisse et l’ajout des emplacements de columbarium. Si tout va comme prévu, les travaux seront complétés en janvier 2023.

La direction de l’entreprise assure qu’aucune coupure de services ne s’effectuera pendant la période de construction. « Nous avons choisi des spécialistes comme Constructions Mausolées Carrier parce que c’est délicat de faire une construction avec un bâtiment où il y a une chapelle. Il n’y aura pas de rupture de service à la population pendant toute la durée des travaux », conclut Kathie Gravel.