Le Quotidien
Jean-Jules Soucy, pour l'oeuvre <em>Je m’explique mal la peinture</em>, en 1998
Jean-Jules Soucy, pour l'oeuvre <em>Je m’explique mal la peinture</em>, en 1998

Les adieux sereins de l'unique Jean-Jules Soucy [PHOTOS + VIDÉO]

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
« Je suis natif de la baie des Ha ! Ha !, j’y réside, j’y travaille, j’y réfléchis », avait écrit Jean-Jules Soucy, en 2016, à la faveur d’une exposition tenue à Athènes. Même en Grèce, l’artiste tenait à faire ressortir ses appartenances. Fils de La Baie, c’est dans cette communauté qu’il a vécu dès le premier jour de son existence et c’est également là, dans une chambre de l’hôpital local, que le fil de sa vie s’est rompu tout doucement, dans la nuit de mardi à mercredi, à 71 ans.