Le Quotidien
Sylvie Beaugrand et Pierre-Paul Ouellet, qui avaient dû quitter leur demeure au moment du Déluge, en 1996, ont eu une impression de déjà-vu en étant invités à évacuer les lieux une nouvelle fois, samedi.
Sylvie Beaugrand et Pierre-Paul Ouellet, qui avaient dû quitter leur demeure au moment du Déluge, en 1996, ont eu une impression de déjà-vu en étant invités à évacuer les lieux une nouvelle fois, samedi.

Une évacuation aux airs de déjà-vu

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
L’évacuation de samedi soir dernier, à La Baie, avait des airs de déjà-vu pour Pierre-Paul Ouellet et Sylvie Beaugrand, qui avaient dû faire de même, en 1996, peu après le Déluge. Dès lors, on leur avait signifié que leur maison n’aurait « jamais dû être bâtie là ».