Le Quotidien
Le projet de remplacer cette maison par un immeuble de 35 logements sur la rue Galt Ouest met en lumière certains problèmes du secteur de l’Université de Sherbrooke.
Le projet de remplacer cette maison par un immeuble de 35 logements sur la rue Galt Ouest met en lumière certains problèmes du secteur de l’Université de Sherbrooke.

Peut-on choisir ses voisins?

Mickaël Bergeron
Mickaël Bergeron
La Tribune
Tout le monde a des anecdotes de mauvais voisins. Suffit qu’une seule personne en raconte une pour lancer un concert d’histoires parfois comiques, parfois cauchemardesques. 
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!