Le Quotidien
Un des plats servis au restaurant La Traite, au Musée huron-wendat de Wendake, près de Québec. À cet endroit, la cuisine innove à partir des traditions. Elle respecte la nature et offre des produits cueillis à moins de 500 kilomètres. Elle ne fait usage que d’aromates locaux, tels les pousses de sapin et de cèdre, l’ail des bois et le thé du Labrador.
Un des plats servis au restaurant La Traite, au Musée huron-wendat de Wendake, près de Québec. À cet endroit, la cuisine innove à partir des traditions. Elle respecte la nature et offre des produits cueillis à moins de 500 kilomètres. Elle ne fait usage que d’aromates locaux, tels les pousses de sapin et de cèdre, l’ail des bois et le thé du Labrador.

Décoloniser au moyen de la cuisine ancestrale

Yvon Larose
Des musées autochtones servent des mets traditionnels dans un esprit de réconciliation et d’affirmation identitaire