Le Quotidien
Le ministère israélien de la Santé a conclu qu’il n’y avait «aucune association» entre les appels pour arrêt cardiaquechez les 16-39 ans et la vaccination.
Le ministère israélien de la Santé a conclu qu’il n’y avait «aucune association» entre les appels pour arrêt cardiaquechez les 16-39 ans et la vaccination.

Plus de crises cardiaques chez les jeunes à cause des vaccins, vraiment?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: Jean-Jacques Belisle, de Laval, me soumet «une étude intéressante qui devrait remettre en question l’utilisation des vaccins à ARNm pour les plus jeunes non à risques au Québec». L’article, paru tout récemment dans Scientific Reports, montre une association entre la vaccination des 16-39 ans contre la COVID en Israël et des problèmes cardiaques très graves, voire mortels. Alors, voyons si ce qu’il y a dans cette étude est vraiment matière à inquiétude.