Le Quotidien
Cathédrale de Chicoutimi
Cathédrale de Chicoutimi

Chute et opportunité

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Samedi dernier, à l’occasion de Pâques, Le Progrès titrait à la Une : Chute marquée des sacrements. Myriam Arsenault rendait crédible ce titre accrocheur par des statistiques venant de l’Assemblée des évêques du Québec. Sur 20 ans, la chute est frappante. Faut-il s’en désoler ? Certes, les athées s’en réjouiront. S’en désoleront les nostalgiques d’une Église triomphaliste, autoritaire, infantilisante, qui se proclamait la seule détentrice de la Vérité, la seule pouvant ouvrir les portes du ciel. Par ses souvenirs d’enfant de chœur à la Cathédrale, Normand Boivin, dans le même numéro du Progrès, rappelle cette époque où, chaque dimanche, la masse se rendait à la messe en rangs serrés.