Le Quotidien
Jean-Marie a fait un retour aux études pour améliorer son sort, mais conjugue difficilement le manque de temps pour travailler et le manque d’argent.  
Jean-Marie a fait un retour aux études pour améliorer son sort, mais conjugue difficilement le manque de temps pour travailler et le manque d’argent.  

Insécurité alimentaire : « Les pauvres ont changé de visage »

À l’âge de 29 ans, Jean-Marie Bluteau étudie à temps plein, travaille près de 35 heures par semaine et a un jeune garçon.  Même s’il a un emploi, il ressent une grande insécurité alimentaire et financière.  Selon lui, les options existantes pour contrer ce problème ne sont pas adaptées aux gens dans sa situation.