Le Quotidien
 Les restaurateurs doivent prévoir débourser et augmenter leurs prix de 5 à 6 %. Quelque chose qui n’épargne pas l’Érudit Café.
 Les restaurateurs doivent prévoir débourser et augmenter leurs prix de 5 à 6 %. Quelque chose qui n’épargne pas l’Érudit Café.

Inflation : les restaurants au pied du mur

« On peut dire que le stress est au maximum! », explique le copropriétaire de l’Érudit Café à Jonquière, Marc-Olivier Gagné. Des restaurateurs de Saguenay ressentent l’angoisse face aux récentes augmentations des prix dans le secteur de l’alimentation. L’homme d’affaires raconte qu’il doit débourser jusqu’à 20 % de plus que l’an dernier pour se procurer du café chez son fournisseur.