Le Quotidien
On ne sait pas si les Russes gobaient l’idée qu’il s’en allaient en Ukraine pour «libérer» les populations russophones d’un régime de «néonazis et de drogués», comme le suggère cette affiche montrant un combattant et clamant «Un soldat russe est un libérateur» au centre de la ville de Simferopol, en Crimée.
On ne sait pas si les Russes gobaient l’idée qu’il s’en allaient en Ukraine pour «libérer» les populations russophones d’un régime de «néonazis et de drogués», comme le suggère cette affiche montrant un combattant et clamant «Un soldat russe est un libérateur» au centre de la ville de Simferopol, en Crimée.

Que vaut la vie d’un soldat russe?

Frédérick Lavoie
Frédérick Lavoie
Envoyé spécial en Ukraine
CHRONIQUE / «En exécutant l’ordre criminel de l’administration de la Fédération de Russie d’occuper l’Ukraine est mort Piotr Vladimirovitch Terechonok. Pour récupérer son corps, appelez à ce numéro : +380894201860. Vive l’Ukraine.»