L'art de peindre ses murs

Avec l’arrivée d’une nouvelle année vient souvent un désir de changement. Changement d’habitudes de vie, changement de look mais aussi changement de décor. En effet, l’habitation n’y échappe pas; projets de rénovation ou de décoration, réorganisation du mobilier, nombreux sont ceux et celles qui se lancent dans l’actualisation de leur décor. Une façon somme toute simple d’y arriver, à peu de frais, est de repeindre la maison. Cependant, il s’agit d’une tâche qui demande plus de minutie qu’elle n’y parait pour obtenir un fini esthétique et durable.


Les outils nécessaires

Il faut tout d’abord s’assurer d’avoir le matériel nécessaire et adéquat pour effectuer le travail. Selon le type de peinture et fini utilisé, ce ne sont pas les mêmes rouleaux qui seront à privilégier. Aussi, il est important de bien calculer la quantité de peinture dont vous aurez besoin afin de ne pas en manquer.

- Bac à peinture

- Pinceau et rouleau

- Manche extensible

- Escabeau

- Gallons de peinture

- Toiles de protection ou draps

Le nettoyage

Le nettoyage des murs est essentiel si vous souhaitez que la peinture adhère bien. Utilisez une éponge et de l’eau tiède savonneuse pour enlever la saleté et la graisse. Portez une attention particulière à toute trace de moisissure qui doit être entièrement éliminée. Une fois le tout bien lavé, appliquez un apprêt. Il est bon aussi de nettoyer ses rouleaux, même s’ils sont neufs, avant d’en faire usage afin d’enlever les fibres détachées.

La préparation

S’il y a présence de trous, bouchez-les avec du plâtre. Puis, lorsqu’il sera séché, poncez légèrement et lavez l’excès de poussière. Ensuite, enlevez les plaques des interrupteurs et des prises électriques pour ne pas les tacher. Protégez vos meubles et le plancher avec des bâches de protection ou de vieux draps. Enfin, apposez du ruban à masquer aux endroits nécessaires, comme les moulures, le cadre des fenêtres, les poignées. Pesez fermement afin d’empêcher la peinture de s’infiltrer.

Le découpage

La prochaine étape est de découper la pièce. Pour ce faire, brassez votre peinture, trempez un pinceau et peinturez une bordure le long de la ligne du plafond et des coins. Faites la même procédure autour des fenêtres, portes, moulures, interrupteurs et prises de courant.

Le trempage

Dans un bac, commencez par y verser la peinture de votre choix. Puis, trempez votre rouleau de manière graduelle, jusqu’à ce qu’il soit bien imbibé. Éliminez l’excès de peinture en le roulant de haut en bas sur la partie surélevée du bac.

La technique

Débutez par peinturer un « W » d’une longueur de bras sur le mur avec votre rouleau. Par la suite, peignez du haut vers le bas, en chevauchant les parties pour remplir les espaces vides. De cette, façon la peinture sera plus uniformément répartie. Lorsque vous retrempez votre rouleau, apposez-le sur une partie du mur qui est non peinte vers une place fraîchement peinte. D’ailleurs, il est bon de peindre sur une petite surface afin de conserver un rebord humide.

La deuxième couche

Afin d’avoir un beau résultat final, il est conseillé d’appliquer deux couches. De ce fait, attendez que la peinture soit entièrement sèche avant d’étendre une seconde couche. Le temps d’attente varie selon le type de peinture choisie, mais on parle d’environ trois à quatre heures dans la majorité des cas. Puis, pendant que la seconde couche de peinture est encore humide, retirez les rubans adhésifs.

Sept astuces

1. Gardez un linge humide afin de nettoyer les éclaboussures.

2. Utilisez des cotons-tiges pour effacer les plus petites imperfections.

3. Si vous devez suspendre la tâche de peinture pendant un certain temps, arrêtez-vous à une rupture naturelle du mur.

4. Appliquez une légère pression sur le rouleau. Si elle est trop forte, il peut y avoir des coulisses ou encore, des coups de rouleau une fois le tout séché.

5. Informez-vous auprès de professionnels afin d’avoir les bons rouleaux et le type de peinture selon la pièce à peindre.

6. Une fois terminé, faites trempez vos pinceaux dans du vinaigre chaud pendant 30 minutes puis rincez-les sous l’eau. Ils seront comme neufs.

7. Faites des essais sur une petite surface afin d’être sûr de la nuance et du fini choisis.

Types de finis pour vous aider dans votre choix

MAT Utilisé pour les plafonds et les endroits nécessitant peu d’entretien. Il ne reflète pas la lumière, camoufle très bien les imperfections et crée un effet de grandeur.

SEMI-LUSTRÉ Un bon choix pour les portes et les moulures. Il a une grande facilité d’entretien et a un aspect lumineux et élégant. Il met en valeur les détails architecturaux.

SATIN Appliqué souvent sur les murs, fenêtres, volets et moulures. Il est un peu plus brillant que le fini mat, mais il reste doux. Il comporte une grande durabilité et est lavable.

PERLE Populaire dans la cuisine et la salle de bain. Il est un lustre moyen et fait ressortir les lambris d’appui et les moulures. Aussi, il est durable, facile d’entretien et résistant à la moisissure.