Le Quotidien
Le nombre de patients aux urgences donne une mauvaise idée de la situation actuelle pour la simple et bonne raison que les «patients COVID» ne sont pas gardés aux urgences.
Le nombre de patients aux urgences donne une mauvaise idée de la situation actuelle pour la simple et bonne raison que les «patients COVID» ne sont pas gardés aux urgences.

Hôpitaux: comme une «grosse année» de grippe, vraiment?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: «Ça fait plusieurs fois qu’on me sert comme argument pour minimiser la situation hospitalière actuelle que «c’était comme ça chaque année avant la COVID», en référence aux débordements des urgences causés par la grippe. Mais je suis sceptique : est-ce que ces deux situations sont vraiment comparables?» demande Audrey Vaillancourt, de Sainte-Foy, qui m’envoie une saisie d’écran montrant une série de manchettes datant de 2011 à 2019 et portant toutes sur le même thème, soit «les urgences débordent».