Le Quotidien

La ruée vers le nord des espèces animales et végétales

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Le Quotidien
Des opossums qui s’installent dans le sud du Québec. Des dindons sauvages vus près de La Tuque. Des ours noirs qui se baladent au Nunavik. Les changements climatiques créent de multiples bouleversements, dont la migration des espèces animales et végétales vers le nord. Alors que les espèces généralistes profitent déjà des températures plus chaudes, d’autres devront attendre que l’environnement leur soit favorable avant de se déplacer vers le nord. Voici les grandes tendances à retenir sur la grande migration à venir.