Le Quotidien
Sur la base de ces modèles mathématiques, «Omicron pourrait causer plus de la moitié des infections provoquées par le virus SARS-CoV-2 dans l’Union européenne d’ici les tout prochains mois», a mis en garde l’agence jeudi.
Sur la base de ces modèles mathématiques, «Omicron pourrait causer plus de la moitié des infections provoquées par le virus SARS-CoV-2 dans l’Union européenne d’ici les tout prochains mois», a mis en garde l’agence jeudi.

Le variant Omicron commence à se propager localement aux États-Unis et en Australie

Agence France-Presse
De premiers cas de transmission locale d’Omicron ont été signalés jeudi et vendredi aux États-Unis et en Australie, aggravant les inquiétudes concernant ce nouveau variant du coronavirus, déjà dominant en Afrique du Sud et qui pourrait le devenir en Europe.