Le Quotidien
Charles Sagalane trace le bilan d’une expérience littéraire amorcée il y a huit ans, dans le Journal d’un bibliothécaire de survie. Ce projet né spontanément, sur une des îles de Saint-Gédéon, a fait des petits dans plusieurs régions du Québec et du Canada anglais, ainsi qu’en France et aux États-Unis
Charles Sagalane trace le bilan d’une expérience littéraire amorcée il y a huit ans, dans le Journal d’un bibliothécaire de survie. Ce projet né spontanément, sur une des îles de Saint-Gédéon, a fait des petits dans plusieurs régions du Québec et du Canada anglais, ainsi qu’en France et aux États-Unis

Le road movie littéraire de Sagalane

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
La NASA a envoyé une chanson de Chuck Berry dans l’espace et, à sa manière, Charles Sagalane fait la même chose avec des livres. Il ne sait pas qui va les ouvrir, ni dans quel état ils se retrouveront après un rude hiver en terre boréale, mais l’écrivain poursuit cette expérience depuis huit ans. Au début, il se contentait de déposer un ouvrage sur une île voisine de sa résidence de Saint-Gédéon. Constatant qu’un sac de plastique ne suffisait pas pour le protéger des intempéries, l’idée lui est venue de construire un petit abri en bois. La première bibliothèque de survie.