Le Quotidien
Mgr René Guay
Mgr René Guay

À mes soeurs et frères Atikamekw d’Opitciwan et Innus de Mashteuiatsh

OPINION / En cette Journée nationale des peuples autochtones, je suis de tout coeur avec vous et je m’unis à vos célébrations. Chaque année, le 21 juin, est une Journée bien spéciale qui met en valeur votre identité et votre richesse comme peuple. Cette fête vous permet aussi d’exprimer et de faire connaître votre culture et votre histoire. Malheureusement, un pan important de votre histoire est très douloureux. Vous avez raison de le trouver inacceptable. Pendant des décennies, vos peuples ont souffert de la non-reconnaissance et de la violence de certaines décisions, comme la mise en place de pensionnats autochtones. Des enfants de vos communautés ont été séparés de leurs parents, de leurs familles, de leurs nations, de leur langue et de leur culture. Plusieurs d’entre vous sont toujours atteints par d’importantes séquelles de ces années. La souffrance demeure bien présente au coeur de vos nations.