Le Quotidien
Amélie Bonenfant-Corneau, d’hier à aujourd’hui.
Amélie Bonenfant-Corneau, d’hier à aujourd’hui.

Témoignage: les Amputés de guerre, une grande famille

Gabrielle Simard
Le Quotidien
Si Amélie Bonenfant-Corneau a accepté de parler au Quotidien, ce n’est pas parce qu’elle aime parler aux médias. La femme de 37 ans, touchée par une amputation congénitale au bras gauche depuis sa naissance, s’est plutôt fait le point d’honneur de toujours réaliser des entrevues, sa manière de remercier l’association des Amputés de guerre présente dans sa vie depuis son enfance.