Le Quotidien
Jacques Pelletier
Jacques Pelletier

Agir

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Les alumineries font partie du paysage du Haut-Saguenay depuis près de 100 ans. Attirée par l’énorme potentiel hydroélectrique, la compagnie Alcoa, devenue rapidement Alcan, construit le plus gros complexe industriel : barrages hydroélectriques, port de mer, usine de transformation de la bauxite en alumine, usine d’aluminium primaire et autres usines connexes pour ses besoins en anodes, cathodes, produits pour le bain électrolytique dans ses salles de cuves et même une ville pour plusieurs de ses employés. Au fil des ans s’ajoutent un centre de recherche, les alumineries d’Alma, de Laterrière et de Grande-Baie, une usine de laminage et une autre de fils d’aluminium jusqu’à ce qu’elle vende le tout à Rio Tinto en 2007. Et là s’arrête le développement !