Le Quotidien
Le forestier en chef Louis Pelletier a présenté des calculs préliminaires avec une augmentation de la possibilité forestière pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ce calcul dissimule cependant des volumes de bois inaccessibles qui font en sorte que la réalité qui s’annonce pour 2023 représente une baisse pour l’industrie.
Le forestier en chef Louis Pelletier a présenté des calculs préliminaires avec une augmentation de la possibilité forestière pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ce calcul dissimule cependant des volumes de bois inaccessibles qui font en sorte que la réalité qui s’annonce pour 2023 représente une baisse pour l’industrie.

La possibilité forestière baissera en 2023 selon le forestier en chef

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La baisse de la possibilité forestière tant redoutée pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean va se confirmer en 2023 selon les calculs préliminaires présentés par le forestier en chef du Québec lors d’une rencontre Zoom regroupant pas moins de 80 représentants de l’industrie et fonctionnaires, et ce, avant même d’inclure les impacts du Plan caribou et l’état réel des ravages de la tordeuse du bourgeon de l’épinette.